Review

Label : Records Kicks

Les anglais de The Baker Brothers font partis de ces groupes injustement méconnus ! Pourtant avec leurs plus de dix ans d’existence et leurs six albums au compteur (sept si on compte celui-ci), qui oscillent entre soul-funk racé et jazz-funk percutant, ils ont prouvé qu’ils étaient largement à la hauteur des combos de même catégorie beaucoup plus médiatisés ! Est-ce du à leur changement de label quasi systématique à chaque album (Arse, Peddler, P-Vine, Freestyle…) qui empêche de construire la carrière du collectif sur la durée ? En tous cas si vous ne vous êtes jamais penché sur la musique des frères Baker vous allez pouvoir vous rattraper en jetant une oreille attentive sur « Time to testify ».

Il faut dire que Record Kicks nous avait mis l’eau à la bouche en sortant dès fin 2010 un premier 45t « Once I had a friend », et a largement enfoncé le clou en début d’année avec le double « The Young Patter / Patience », deux titres incontournables de ce nouveau LP. Mais le reste de l’opus est tout aussi bon. En effet le combo s’aventure dans un univers jazz-funk instrumental qu’il connaît bien sur « Statement of intent », « The young patter » (avec quelques influences latines également) ou « Genki Strut », rameute les troupes à coup de deep funk énervé (« Feeding, Freddie », « Make your move ») et complète notre culture musical en reprenant des reprises de rare groove bien senties : « Once i had a friend » de Homebrew, « Hang loose » de Don Thompson (un titre de 1977) ou encore le terrible « Patience » des californiens Rokk dans un esprit très slystonien ! Le collectif se paye même le culot d’explorer un funk aux accents dub surprenant « Decison time » tout en proposant un hit au refrain incontournable : « Pieces of the puzzle ». Un vrai travail d’orfèvre !

Tout l’esprit des frères Baker est bien présent sur ce septième opus donc ! Et pourtant même si le batteur originel, Rich Bakers a du quitté le groupe pour problèmes familiaux et a été remplacé par Ted Carrasco, on constate avec stupeur que le jeu rythmique a gardé cette énergie, cette identité sonore qui est un peu l’image de marque du combo. Le tout est toujours mené de main de maître par le leader et bassiste Chris Pedley ! Avec tout ça il vous restera malgré tout un dilemme à résoudre ! En effet si la version CD est disponible en 16 plages, le format vinyl lui ne comprendra que 10 titres ! Choix cornélien qui vous amènera peut-être à acquérir les deux ! Quoi qu’il en soit vous aurez entre les mains un des disques de l’automne 2011. It’s time to testify !

>> Discographie
>> Site



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).