Review

Label : Ether

P

lus de cinq ans se sont écoulés depuis son opus « Best by far » qui à l’époque avait été un des coups de cœur de  Fonkadelica.  On était donc en droit de se poser la question : cette suite serait elle aussi bonne que la mouture précédente. La réponse est oui ! Tout d’abord parce que l’on y retrouve ce côté soyeux et classe, qui est l’empreinte de Omar ( que l’on appelle également Omar Lye-Fooke) depuis le début des 90’s. Deuxièmement parce qu’il sait s’adapter à chaque époque et proposer des morceaux dancefloors imparables. Enfin parce que là où ses contemporains américains proposent une soul certes bien ficelée mais parfois répétitive et sans prise de risque, lui n’hésites pas à explorer d’autres sonorités, latines en particuliers. Quoi qu’il en soit Omar fait partie des icônes de la soul internationale et Angie Stone, Common ou Stevie Wonder qui interviennent en featuring sur cet album ne s’y sont pas trompés !  

Et côté tracklisting ça donne quoi ? Un florilège d’ambiances diverses et colorées.La soul classique à l’anglaise qui fait sa renommée depuis le début des 90’s est toujours présente : « Sing », « Be a man » feat JC Bentley » « All for me » feat Angie Stone ou « Feeling you » feat Stevie Wonder . S’y rajoute des sonorités plus électroniques, plus dancefloor aussi en phase avec le R&B moderne et surtout d’une redoutable efficacité : « Your mess », « Gimme sum » feat Common, « I want it » ou encore le single « Stylin ‘ » feat Angie Stone (playliste sur Radio Nova). Enfin les sonorités percussives le plus souvent d’inspirations latines sont également présentes sur ce nouvel album : « Get it together » (dans un esprit bossa), « It’s so » ou « Ghana emotion ».  

Par ses ambiances différentes « Sing (if you want it ) » se déguste donc avec délectation du début à la fin. On peut malgré tout noter quelques titres plus faibles moins essentiels diront nous qui font de celui-ci un opus moins cohérent que l’était le précédent « Best by far ». Malgré tout la soul d’Omar reste toujours subtile, bien produite et le reflet d’un talent qui ne s’est jamais démenti depuis plus de 15 ans. Pas de doute, au royaume de la soul anglaise, Omar en est le roi !

Ndlr : à noter que cet album est ressorti en 2011 chez Tru Thoughts avec deux nouveaux titres.

>> Sa discographie



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).