Review

Label Original : EMI Records (1979) / Réédition : Big Breaks Records (2013 remaster)

Voici un album devenu un classique au fil du temps et après coup ! En effet bizarrement, cet album à l’époque n’a pas fonctionné en 1979, aux USA, ni ailleurs. Et pourtant ! Cette musique vous ne sera pas inconnue, puisque le single a été repris dans les années 2000 (fin 1999) par un groupe Français de house, Cassius ! « I feeling for you » (à écouter ici), titre archi connu des dancefloors, est en fait à 50% un sample du titre phare de cet album de Gwen Mc Crae « All this love That I’m givin' ». Et quel plaisir de retrouver l’original, qui est un très bon album de soul-funk.

Gwen Mc Crae, née Gwen Mosley ( née le 21 décembre 1943 à Pensacola en Floride), est une chanteuse de Rhythm & Blues et Soul, américaine. Elle reste auusi connue pour être la femme de non moins connu George Mc Crae (Cf. notre dernière chronique) … avec lequel elle formera un couple explosif et difficile à suivre dans les années 70 et qui nous produira le titre « Rockin’ Chair » en 1975. Au départ dans l’ombre de son mari, et choriste, elle fut mise sur le devant de la scène, et se révéla être une performeuse assez puissante.

C’est Betty Wright qui l’a découverte (Chanteuse et productrice R&B dans les années 60 et plus, aussi de Floride), et qui s’est préoccupée d’elle après une séparation houleuse avec son mari, et elle a su lui trouver un son, une personnalité sonore, qui s’entend dans ce dernier album produit pour le label T.K Records (branche de EMI). Betty y chante aussi dans les choeurs, et a écrit avec d’autres accolytes 6 des 7 titres de cet opus. Betty a fait appel aux musiciens du groupe Eternity, qu’elle cotoyait, et la session d’enregistrement a pu démarrer dans deux studios différents de Miami.

 « All this love That I’m givin' » est le tube funk par exellence. Une vraie dynamique avec des arrangements de cuivres et de synthés très bons et une ligne de basse répétitive entêtante. Le chant est speed comme pouvait le faire Lyn Collins.  Chanson qui sera samplée, car la mélodie est au rendez-vous et le feeling intact.

« I can only feel of you » est arrangé comme un titre de Barry White, avec des violons et un piano rythmique. Gwen y montre la force et l’âme de sa voix sur une beat mid-tempo. « Maybe I’ll find somebody new« , titre évocateur de la période post divorce, est posé sur une batterie binaire très claire, frappée. Titre dans l’esprit qui rappelle son amour pour le Blues, l’émotion est palpable.

« I found A love » et « Joy » sont deux titres construits comme le « I’ll take you there » des Staples Singers, avec une vraie énergie soul, où les cruivres viennent secouer le rythme mielleux des synthés. « Joy » ouvre la face B, avec une gaité rythmique qui ne retombera qu’avec le slow « Ease the pain« . La voix de gwen est juste, bluesy, sensuelle. Ce qui en fait un très bon disque.

Au final, 7 titres riches, et deux bonus tracks dans la version remasterisée par BBR, qui a su faire ressortir le son puissant de cet oeuvre. Les bonus sont les deux versions single des deux titres choisis pour la radio.

A redécouvrir ! Car l’artiste a été oubliée un peu trop vite. Comme le disait Gwen dans le booklet « Dédicacé à Dieu, le meilleur producteur de tous les temps ! » Tout un programme !

>> Discographie et plus

 




About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.