Review

Label Original :Capitol / ( Réédition 2013 : Soul Music Records – Cherry Red Records)

Freda Payne est une sorte d’icone de la Disco Music mais aussi une chanteuse soul-jazz renommée ces dernières années. Jeune actrice et chanteuse américaine, née à Détroit en 1942, elle enchantera les charts avec des tubes tels que « Band of Gold » ou « Deeper and Deeper » dans les années 70. Après deux ans signée sous le label ABC records, elle s’engage avec le label Capitol, et deux albums verront le jour, dont ce dernier que nous vous présentons. « Supernatural High » est le 2ème sous Capitol, produit par Skip Scarborough, auteur compositeur qui signa notamment le titre « Can’t Hide love » pour Earth Wind and Fire. Voici la version remasterisée et étendue, de nos amis de Soul Music Records.

Repérée dans les années 60 par Duke Ellington le grand jazzman, puis par Berry Gordy (Motown), puis par Lamont Dozier (un ami de collège) 10 ans plus tard, on voit bien le parcours et les influences de la dame se dessiner. Entre univers jazz et soul-funk-disco. Elle oscillera toujours entre les deux styles dans sa carrière, mais les succès les plus francs seront ceux de la fin des années 70. En 1978, elle enregistre « Supernatural High« , dans une époque bouleversée par la Disco. L’album en est largement inspiré, les titres rythmés sont purement Disco, et les ballades plus lentes sont de la soul inspirée. Avant son entrée en studio, les titres étaient prêts, produits par Skip S. et elle n’a eu qu’à poser sa voix, avec l’aide de sa sœur dans les chœurs, pour plus de cohérence vocale.

Le 1er titre « Happy days are here again » est une version disco d’un hymne de campagne utilisé par le président Roosevelt en 1932. L’idée de cette reprise vient de Freda, et le pari était élevé, mais réussi ! Titre très entrainant et dansant grâce aux nombreuses percussions.

Puis « Pullin’ back » écrit par son mari de l’époque, Grégory Abbott, est aussi une belle production. La voix de Freda est haut perchée, parfois trop, mais toujours juste. Le ton est proche de Chaka Khan, mais sans la puissance. Les arrangements cuivres – synthés sont forts et dynamiques. Puis suivent deux ballades, où la voix soulful de Freda peut s’exercer.

« Livin’ for the beat« , titre plus funk, basse lourde et slappée, est réjouissant. Chœurs entêtant, et une batterie de fou assurée par le non moins Alphonse Mouzon (qui joue aussi sur deux autres titres). « Falling in love » ballade sirupeuse sans grand intérêt, un peu gnan-gnan, et on passe à « I’ll do anything for you » titre influencé Philly sound, qui tend vers une disco légère, non agressive grâce aux nappes de violons.

En bonus du cd, qui lui vaut le titre d’Expanded, vous trouverez que la version single de « Happy days are here again« , donc rien de bien transcendant en plus. Expanded est pour le coup une nomination surenchérie ! l’intérêt de la réédition réside plutôt dans le son remasterisé.

Donc amis fans de disco-soul … cet album vous plaira, les autres …  écoutez avant achat !

>> Site

>> Discographie



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.