FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


Interviews

6 juin 2003

SANANDA MAITREYA – Ne l’appelez plus Terence Trent D’Arby ! (2003)

Terence Trent D’Arby , de son premier nom d’artiste mondialement connu, nous a accordé une interview exclusive en 2003. Originaire des Etats-Unis, il a séjourné à Londres, puis en Italie d’où il échange avec nous, afin de parler musique et projets ! Sa vie bascule avec la sortie de son premier album chez CBS/SONY Introducing the Hardline According to Terence Trent D’Arby en 1987, qui le propulse au sommet avec des ventes dépassant les 12 millions d’exemplaires. Il est alors mondialement reconnu et ses tubes (If You Let Me Stay, Wishing Well, Dance Little Sister, Sign Your Name) feront de lui un immense artiste. À l’époque de son succès commercial considérable, il était l’égal d’artistes tel que Prince ou Michael Jackson et en dignes héritiers de James Brown, ils imittaient les pas de danse du parrain de la soul sur scène: grands écards américains, pas glissés très rapides, etc… Depuis 2001, l’artiste a décidé de changer de nom et se fait désormais appeler Sananda Maitreya. Interview !

 Fonkadelica : Comment allez-vous ? Que faîtes vous ces jours-ci ?

Sananda : Je vais bien, merci. Aujourd’hui je suis allé faire du shoping avec ma femme Francesca pour les fêtes de Noël.

Nous avons vu vos belles photos de marriage … Etes-vous heureux en tant que nouveau marié ? Comment est votre nouvelle vie avec votre femme en Italie ?

Sananda : Ma femme a été mon Salut. Je suis très heureux et reconnaissant d’être marrié et j’attendais çà inconsciemment depuis longtemps. D’avoir attendu plus de 41 piges, montre combien j’en avais peur. J’étais très seul célibataire. Maintenant, j’ai vu la lumière ! Je suis bien.

Nous sommes extrêmement fier d’avoir cette interview avec vous, parce que nous sommes des fans de très longue date de votre style et de votre musique. Et merci pour tout çà.
Pouvez vous nous dire, quel était le projet de départ avec la réalisation de « Wild card » votre dernier album ?

Sananda : L’idée de « WILD CARD » était de faire une page témoin du passé de Térence et d’avancer dans la nouvelle musique de Sananda que je suis désormais libre de faire. Depuis que je n’ai plus besoin de couper 85% de mon gâteau et de le donner au « Monopole » intégralement, je dors beaucoup mieux.
Il n’a rien de mieux que de posséder son propre travail !
J’étais prêt à le sortir dès 1998 , mais on (ils) s’y est opposé.
J’étais condamné à attendre 2 ans, avant de pouvoir racheter mon master moi même.
C’est devenu qu’une vente de catalogue, chez eux.

Récemment, Sony music a distribué un « best of » de votre collection, avez-vous participé à l’élaboration de ce projet ? Etes-vous d’accord avec ce dernier ? Etes vous toujours en contact avec eux (sony), ou est-ce toujours la guerre ? Expliquez nous

Sananda : Je rien n’a voir avec ce ‘best of ’ ! Le meilleur de quoi ? De mon ambition contrariée ? de ma frustration ? Le meilleur de ce que Sony a laissé , après m’avoir volé toute mon argent ?
« The best of copyrights » c’est tout ce qu’ils savent dire en secret, c’est ce que sony sait faire !
Sony a tué Terence Trent D’Arby, Je les ai regardé faire, et j’ai souffert en étant le témoin du côté noble de ma souffrance.
Sananda Maitreya ne lèvera jamais un doigt pour aider quelqu’un à faire la résurrection de TTDA, mais je lèverai tous mes doigts pour vous aider à faire la résurection de votre propre âme.

Vous avez choisi de distribuer votre musique à travers differents chemins, médias, supports, etc (internet, label independent, …) Pouvez-vous nous expliquer votre point de vue sur la musique actuelle et son industrie ?

Sananda : La musique « actuelle » et son business est pervertie et proche du diable.
C’est tout construit et supporté par le « vol » !
Ne vous détrompez pas ! Cela va être puni pour sa perversion et il n’y aurra pas de changement majeur avant qu’ils se rendent et se repentissent. Vous en avez ma parole !

Vous avez choisi Internet pour faire votre promotion, pour vivre votre vie d’artiste, librement. Que veut dire « internet » pour vous ? Pensez vous que ce sera le futur de la distribution musicale ? (Sananda donne régulièrement des chansons en mp3 sur son site)

Sananda : Pour moi, Internet est la boîte de Pandore, un cadeau de Prometheus C’est la route de sortie, pour éviter l’enfer.

Peut-être serrez vous un peu énnervé de ce parallèle et on s’en excuse, mais : Vos choix musicaux, votre choix de vie, sont très proches de ceux choisis par Prince (le chanteur). Ici en France, nous ressentons çà ; Nous pensons que vous être très proche de Prince, de ce qu’il fait artistiquement (Changement de nom – guerre avec les majors – l’âme forte dans la voix – le génie – Dieu – funk rock and soul – etc …). Etes-vous énnervé par cette comparaison ?

On vous a vu dans une video, interviewé à Paisley Park (MPLS) en 1988, Avez vous toujours des contacts avec Prince ? Parlez-vous de la distribution musicale et de son industrie avec lui ?
Etes-vous un membre de son NPG club ? (lol) et dernière question : Avez-vous enregistré des chansons avec lui ? Si non, Pourquoi ?

Sananda : Moi-même et Prince sommes tous deux des émissaires et des aliens ! Nous avons jamais conscienscieusement pensé à se copier l’un l’autre. Nos égos créatifs respectifs ne l’admetterai pas ! Nous sommes évidemment tous les deux des pioners, lui par nature, moi par défault ! Comme un ainé musical pour moi, il fut un de mes professeurs ! La vérité est que nous n’avons pas besoin de rester en contact car nous sommes en contact télépathiquement constamment !
Nous sommes en fait la même entité. Et, ce fut la volonté de Dieu que notre vin soit séparé dans deux différentes bouteilles (Il y a d’ailleurs eu plusieurs éclaboussures et mélanges sur d’autres artistes)
Nous faisons attention de ne pas passer trop de temps ensemble physiquement, car quand nous le faisons (et ce n’est pas un mensonge) des phénomènes arrivent.
Et alors, l’autre chose que vous savez, c’est que le gouvernement nous tombe dessus 😉
Cela a été prophété que les temps que nous vivons en ce moment vont bientôt contenir un nouveau type d’êtres hybrides qui viendrons aider le monde et l’extirper de sa paine, et nous faisons partie de cette équipe tous les deux !

Ici à fonkadelica.com nous aimons promouvoir la musique funk. Est-ce un style de musique que vous aimez toujours jouer ? Et, que pensez-vous de cette musique actuellement ?

Sananda : J’ai toujours résisté à ce qu’on me mette dans une cage, ce n’est pas la nature d’un tigre (je suis né sous le signe du tigre) ! Je fais de la musique « vie » et c’est tout.
Pour moi, la musique va que dans deux catégoies : l’ inspirée et l’usuelle …mer_ _!


Quels sont les derniers albums que vous avez écouté ? Et pourquoi ?

Sananda : J’écoute beaucoup ‘PITHECANTHROPUS ERECTUS’ d’un de mes professeur Charles Mingus.
Je suis toujours à l’école musicale et je n’arrête pas d’apprendre et de recevoir des instructions de mes masters. J’aime aussi beaucoup le dernier best of de Suede et le dernier Ben Harper. Mais en ce moment, surtout Mingus et Beethoven.

Pensez vous jouer live, en 2004 ? En Europe ? Et spécialement en France ?

Sananda : Oui, je prévois de tourner en 2004 et ce serait une grave erreur et du mauvais goût d’oublier la france. J’adore vraiment le style français et leur culture.

Quel est votre futur musical ? Le prochain projet ?

Sananda : j’ai deux projets au travail actuellement . Un sera : Sananda’s ‘ANGELS & VAMPIRES’
Je suis sur des nouvelles musiques. Un style difficilement catégorisable, mais très facilement reconnaissable. Ce sera plus « cru », plus rempli de feu et un petit peu moins poli ! Pour le moment, je suis un peu ennuyé par ce qui est poli !

Enregistrez-vous beaucoup ? Combien d’albums avez vous en stock, en attente ? Prêts à être entendus ?

Sananda : Je travaille beaucoup et toujours, çà force mon esprit à rester hors de l’enfer.
Maintenant, que je suis mon propre Master, comme dieu a voulu que chaque homme soit, vous entenderez beaucoup de travail de Sananda Maitreya.

Pourquoi n’avoir jamais sorti d’album « live » ? Ou un dvd ?

Sananda : Avec tout le respect que je dois à votre question, jolie âme, pour les albums live et les dvds, laissons Sony piocher dans les tombes …Je ne suis pas un historien, je suis un futuriste !

Merci pour tout, Sananda, vous êtes un artiste respectable et génial. Vous pouvez venir jouer quand vous voulez chez nous, ou même prendre un verre de bière ou de thé 🙂

Sananda : All praises be to the name of your God and heroes ! VIVE LA FRANCE ! 🙂

INTERVIEW par MPLS en Novembre 2003

>> En savoir plus sur TTDA

>> Sa discographie sous le nom de Sananda Maitreya
>> Sa discographie sous le nom de Terence Trent D’Arby



About the Author

Fonkadelica
L'équipe de Fonkadelica vous propose parfois des chroniques communes, après des débats endiablés, et des empoignades musclées ! La raison du plus fort finit toujours par l'emporter ! ( A moins que ce ne soit la majorité !).




 
Derniers articles
 
 

 

MALKA FAMILY : Le retour discographique ! « Le retour du Kif »

Tweet Email CevherShare Tweet Email La MALKA est de retour ! KIF ! Groupe phare du funk français dans les années 90-2000, ils savaient enflamer les pistes comme personne en France ! Depuis deux ans, ils reviennent et se sont ...
by Fonkadelica
0

 
 

PRINCE LIVE au CINEMA le 23 novembre prochain. Sign’ O’ The Times Film

Tweet Email CevherShare Tweet Email PRINCE sera diffusé au cinéma le 23 novembre prochain, dans les cinémas Pathés et affiliés, dans toute la France, dans le cadre des événements « Pathé Live« . Le film-concert lég...
by Fonkadelica
0

 
 

Livre : « PRINCE LIVE 1979-1980 : THE FIRST TOUR »

Tweet Email CevherShare Tweet Email Funk*U est un magazine spécialisé dans la musique Soul Funk, et ce, depuis 1995. Le 15 avril 2017 paraîtra le livre, « Prince Live 1979-1980 : The First Tour », rédigé par les membres ...
by Fonkadelica
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire