FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


Interviews

30 septembre 2011

THE EXCITEMENTS – La tornade soul barcelonnaise (2011)

Arrivé presque sans crier garde, une des bonnes suprises de la rentrée 2011 a été sans aucun doute le premier album des barcelonais de The Excitements. Même en reprenant des titres peu connus voire obscurs, le groupe a tout de suite mis les pieds dans le plat sur la scène soul européenne en maitrisant largement le sujet et avec le charisme d’une chanteuse (Koko) que certains ont immédiatement intronisé comme la nouvelle Tina Turner. Rencontre !

 

Fonkadelica : Votre premier album est sorti cette année, pourriez-vous en quelques mots comment il a été composé? Mais tout d’abord, comment s’est formé le groupe et pourquoi vous, Koko (chanteuse), avez-vous choisi spécialement Barcelone pour faire de la musique ?

Koko (chanteuse) : je vis à Barcelone car je suis du Mozambique pour moitié et Catalane pour l’autre, et ma famille est de Barcelone. Je ne suis pas américaine même si j’aime beaucoup la musique des USA et que je parle bien l’anglais.
Mais j’ai vécu un peu partout : aux Etats-Unis, au Brésil puis j’ai décidé de vivre à Barcelone, d’y rester. J’ai eu ensuite envie de faire de la musique, j’avais simplement besoin d’être au bon endroit au bon moment!
J’ai exploré les styles de musique que je voulais faire, et ensuite nous nous sommes rencontrés.

Fonkadelica : Vous vous êtes rencontrés à des concerts, des scènes ouvertes ou entre musiciens?

Daniel (bassiste) : tout d’abord Adria (le guitariste) et moi jouions ensemble depuis longtemps dans un autre groupe. Nous étions sur le point de nous séparer et donc nous sommes tous les deux partis. Nous avons décidé de former un nouveau groupe, de chercher d’autres musiciens, chanteurs ou chanteuses. On a donc cherché des annonces sur internet, dans les journaux, tout ce que nous pouvions trouver, et en priorité une chanteuse.
Nous avons rencontré Koko, elle nous a montré des extraits de ses morceaux dans des styles complètements différents de ce que nous faisions, mais nous nous sommes dit qu’elle avait vraiment LA voix, alors essayons! Nous avons ensuite cherché un batteur puis le groupe s’est encore étendu. Les choses sont allées très vite !

Fonkadelica : Quel est votre passé musical commnun, les principales influences que vous partagez ?

Adria (guitariste) : nous avons des passés musicaux différents, c’est ce qui fait que notre combinaison est bonne, enfin je l’espère! Dan et moi nous venons du « garage », 2 cuivres et le batteur viennent du jazz, aussi bien de big band que de groupes et le guitariste soliste vient de la scène blues tout comme notre ancien guitariste qui nous a quitté il y a deux mois.
C’est tout ce mélange qui fait notre son. Qu’il soit bon ou mauvais, ça c’est votre avis !

Fonkadelica : On adore, croyez-nous !! L’album est composé de reprises, dont certaines peu connues. Comment s’est fait le choix de ces chansons ? C’est un choix commun ?

Daniel : Oh de moi, d’Adria, de gens de notre label Pennyman… Ces gens sont une sacrée encyclopédie de la musique noire ! Nous cherchions des chansons amusantes, différentes, et qui iraient bien à la voix de Koko. Cela s’est fait assez spontanément.

Koko : nous essayons de toujours de faire de nouvelles expériences, comme vous pouvez l’entendre il y a plusieurs versions peu connues. Même si nous jouons des chansons de James Brown ou Little Richard, vous ne nous entendrez jamais chanter « I feel good »! C’est déjà entendu et ce serait moins bon que l’originale.
Nous aimons donc prendre une chanson que nous aimons, qui ne passe pas trop à la radio, et nous l’approprier comme si c’était la nôtre. Nous avons chacun nos chansons préférées et nous essayons de les faire toutes sonner comme les nôtres.

Fonkadelica : C’était peut-être un moyen de créer un show rapidement ? Je ne sais pas en combien de temps vous avez pu avoir un contrat et enregistrer, mais les choses ont l’air d’être allées très vite !

Koko : A peine une année !

Daniel : Oui une petite année. Le guitariste soliste que nous avons maintenant est le 3e dans le groupe. Donc quand nous avons commencé à jouer en live, le guitariste que nous avions à l’époque nous a quittés, puis nous avons remercié le second pour arriver avec notre musicien actuel. Ceci a rendu le processus plus long, mais nous savions ce que nous voulions.
Et nous avons travaillé dur pour cela!
Vous savez nous avons fait 5 shows en 4 mois, puis 2 mois sans rien. Et nous nous sommes dit : il faut qu’on travaille dur et que l’on essaie de jouer un maximum. Nous avons commencé à jouer en Juillet 2010 et sommes partis sur la route pour faire autant de concerts que possible. Puis nous avons enregistré.

Koko : nous avons été très actifs !

Fonkadelica : Et comment s’est passée la rencontre avec Pennyman, votre label ? Grâce à un show où vous avez été repérés, ou une démo ?

Adria : le propriétaire du label est un ami à moi depuis des années, il savait ce que je faisais et a souhaité que nous enregistrions une démo. Quand il l’a reçue il nous a dit qu’il voulait la sortir. C’était un honneur, même si c’est mon ami, et nous sommes le premier groupe qui joue encore à être publié sur son label.
En général il s’agit surtout de rééditions, de compilations de morceaux rares. Il était fatigué de ne sortir que de la musique créée il y 50 ans, il a donc dit : « Super je peux maintenant avoir un groupe ! »

Fonkadelica : Le son de l’album respecte celui des 60’s. Y-a-t-il eu un processus particulier à l’enregistrement ? Etait-ce un enregistrement en live tous ensemble ou sur des pistes séparées ?

Adria : Le fait est que notre ingénieur du son sait comment avoir LE son! Je ne sais pas comment il le fait (rires) mais oui biensûr cela a été enregistré en live! Comment peut-on mettre ce genre de musique sur des pistes séparées ?
J’ai essayé une fois et ne le referai jamais

Fonkadelica : Il faut jouer en live pour capturer votre énergie ?

Adria : Tout à fait !

Fonkadelica : La scène espagnole est-elle facilement ouverte sur la musique soul ? J’ai entendu dire qu’elle était surtout rock, alors qu’en est-il de la soul ?

Daniel : En fait il y a toujours eu une scène soul en Espagne, mais restée surtout underground, et pour les DJ’s. Il y a de nombreux très bons DJ de soul en Espagne, mais il y avait peu de groupes.
Mais en ce moment il y a plus de groupes que d’habitude. Le standard était d’en avoir un ou deux, mais maintenant il y en a plus, et que nous aimons d’ailleurs, comme Al Supersonic & The Teenagers entre autres.

Koko : Cette musique devient populaire, et c’est une sorte de mode désormais, à travers le style et le rythme. J’ai l’impression que cela amène les gens à s’ouvrir à cette musique, et à la comprendre d’une manière différente, comme un style de vie.
Donc les gens qui viennent à nos concerts et écoutent cette musique ont adopté ce style de vie. Donc oui, nous avons un public!Daniel : Et c’est un style de musique que peu de gens n’aiment pas. Je ne sais pas, par exemple le punk-rock est un style que beaucoup de gens détestent. Mais combien de gens pouvez-vous trouver qui diront qu’ils détestent réellement la musique soul?Adria : C’est une musique que tout le monde peut supporter ! Même ma mère la supporte… 

Fonkadelica : avez-vous dejà des retours sur l’accueil de l’album à travers l’Europe ?

Daniel : Oui nous avons eu de bons retours, les choses se passent bien !

Fonkadelica : Vous avez donc déjà planifié des dates à travers l’Europe ?

Daniel : nous avons commencé en Espagne, nous enchaînons avec la France, mais l’idée est de s’étendre!

Koko : On prend le pouvoir ! (rires) Nous sommes très chanceux d’avoir Pennyman Records derrière nous, et « Bad Production » qui est la compagnie qui nous aide dans la sortie de l’album. Ils travaillent très bien, croient en ce que nous faisons, et grâce à cela nous réussissons à avoir les bons interlocuteurs, les bons distributeurs, les bons contacts…
Donc je crois que nous allons réussir !

Fonkadelica : Nous en sommes persuadés! Nous avons lu de nombreuses chroniques très positives de votre album, l’accueil est chaleureux.
A propos de ces chroniques nous avons lu que plusieurs personnes vous comparent, Koko, à Tina Turner. Est-ce que cela vous énerve, vous flatte ou les deux ?

Koko : (rires) La première fois que j’ai lu cela je me suis dit « OH MY GOD!! Vraiment comme Tina?? » Car c’est une déesse pour moi et c’est vraiment un modèle sur scène. Je connais peu de femmes capables d’avoir autant de puissance, de personnalité et de charisme sur scène. Cela signifie beaucoup pour moi.
Mais je veux aussi être Koko Jean et j’espère que nous pourrons prouver avec le prochain album que nous pouvons sonner comme personne auparavant!
Nous ne faisons que ce qui nous plait, The Excitements ont leur propre son, et j’ai ma propre voix. Les gens feront toujours des comparaisons, je suis heureuse que cela soit Tina et pas quelqu’un d’autre, mais oui, j’espère que les gens diront : « Koko sonne comme Koko! » (Rires)

Fonkadelica : Nous vous avons vue sur scène Koko, vous avez énormément d’énergie à offrir ! Vous entraînez-vous spécifiquement à votre jeu de scène ou est-ce simplement l’énergie du public qui vous donne ce pouvoir électrique que nous avons ressenti?

Koko : Eh bien un petit peu de tout : il faut avoir une vision très claire de ce que vous faites, de ce que vous voulez donner, et offrir autant que ce que le public peut vous donner! Je suis très énergique, j’aime danser, alors je mélange tout cela et c’est comme cela que ça se passe. Je veux dire que c’est naturel, et que le public y joue une très grosse part…

Fonkadelica : Merci à tous pour cette interview, nous avons passé un très bon moment, et serons ravis de vous voir sur scène à nouveau très vite !!

Interview : Alex Kapel réalisée lors de leur passage à Paris à la Maroquinerie le 30 septembre 2011

>> DISCOGRAPHIE

>> SITE



About the Author

Fonkadelica
L'équipe de Fonkadelica vous propose parfois des chroniques communes, après des débats endiablés, et des empoignades musclées ! La raison du plus fort finit toujours par l'emporter ! ( A moins que ce ne soit la majorité !).




 
Derniers articles
 
 

 

KENNEDY ADMINISTRATION Nouvelle sensation Soul – Album à venir fin septembre

Tweet Email CevherShare Tweet Email Une nouvelle sensation Soul vocale va faire son entrée en Europe en cette fin de septembre. Kennedy est une jeune femme déjà très expérimentée, qui a fait ses classes à Chicago, et New...
by Fonkadelica
0

 
 

MIGHTY VAMP : le nouveau jazz-funk deep funk de Madrid

Tweet Email CevherShare Tweet Email Ce quatuor espagnol arrive en force sur la nouvelle scène Deep jazz-funk, en provenance de la capitale, Madrid, ces garçons on le groove dans leur veine. Fort d’une expérience de sc...
by Fonkadelica
0

 
 

REPORT : KOKO, MARTA et SATE enflamment l’Aéronef de Lille

Tweet Email CevherShare Tweet Email Grosse, grosse, grosse soirée à l’Aeronef de Lille avec trois groupes menés de main de maître(sse) par trois femmes dynamiques en diable supportées par des musiciens franchement impliq...
by Lost
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire