FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


Live

13 mars 2017

REPORT : KOKO, MARTA et SATE enflamment l’Aéronef de Lille

Grosse, grosse, grosse soirée à l’Aeronef de Lille avec trois groupes menés de main de maître(sse) par trois femmes dynamiques en diable supportées par des musiciens franchement impliqués. Pour un lendemain de Journée Internationale de la Femme, l’affiche est d’autant plus d’actualité que Sate vient du Canada, Marta Ren et ses Groovelevets viennent du Portugal tandis que The Excitements arrivent d’Espagne.
Pour ne rien gâcher, la salle est un écrin bien agréable pour recevoir les belles et leurs fans : belle scène, bon son, belles lumières et bar pour se rafraîchir avant, pendant et après les prestations.

20h30, Sate investit la scène et le terme investir n’est pas usurpé tant l’impact de la canadienne est fort.
Elle se présente dès le début du concert, indiquant qu’elle est canadienne, remerciant le public avant de lancer le poisseux ‘What Did I Do’ sur lequel elle fait chanter des fans ultra réceptifs.
‘Know My Name’ est heavy à souhait. Effectivement Sate fait de la soul mais de la heavy soul.
Toujours au contact avec les spectateurs, elle leur demande si ils vont bien avant d’indiquer que le groupe va calmer le jeu avec ‘Just That Dude’ et sa belle guitare en introduction. Quelle puissance ! Et tout le groupe est bien présent participant à l’animation scénique.
‘Silence’ termine une belle prestation avec la chanteuse debout sur la batterie ! Véritable bête de scène, au physique et au look imposants, Sate a assurément marqué des points ce soir.

Après ces cinquante minutes de prestation énergique et débridée, on se demande comment Marta Ren va pouvoir relever le défi avec sa soul de très bonne facture mais loin d’être aussi heavy. Et pourtant…

Après un premier morceau instrumental, ‘Regular Woman’ lève toutes les inquiétudes. Marta est présente, toujours sexy dans ses robes courtes, couleur argent ce soir. Le son est excellent et valorise une musique soul bien agréable. La scène est large et met en valeur l’artiste et son groupe, artiste et groupe qui échangent souvent, comme lorsque Marta se colle dos à dos avec son guitariste Paulo Saraiva.
Marta a une attitude conquérante sur scène, harangue son public, le fait sauter, deux, quatre, six, huit fois sur ‘2 kinds of men’, titre qui offre une gros passage d’interaction entre Marta et le public. Et lorsqu’elle lance ‘Coming Home’, elle précise qu’elle est déjà à la maison ! Bel hommage au public…même si cela marche pour toutes les salles et tous les publics.
La chanteuse présente le doux et langoureux ‘Smiling Faces’ comme étant un morceau à propos de l’amitié et invite les fans à écouter les paroles. Le titre, très beau, est applaudi par une salle qui apprécie la prestation.
‘So Long’ permet à la portugaise de montrer sa puissance vocale et voit le groupe terminer à terre, Marta, bassiste, guitariste et percu se retrouvant effectivement tous au sol. Un détour par le Satisfaction des Rolling Stones continue le concert avant que Marta ne se présente. « My name is Marta Ren and they are The Groovelvets, we are from Portugal ». La chanteuse indique son bonheur d’être ici.
Le concert se termine après une heure de soul fort bien exécutée sur l’entraînant ‘Summer’s Gone’ et sur ‘I Wanna Go Back’, gros final où Marta encourage les fans à chanter et à se lâcher comme lors d’un match de foot.

Avec deux excellents concerts au compteur, la soirée est plus que bien lancée mais quand The Excitements entrent en scène, vers 23h15, la salle s’est quelque peu vidée ; Martan Ren & The Groovelvets auront bénéficié de la plus grosse audience. Le démarrage de la tête d’affiche serait-il trop tardif pour un jour de semaine ?
Les espagnols démarrent par un instrumental, tous les musiciens en fond de scène sur une ligne, élégants en costume, dans un éclairage en demi-teintes assez réussi. L’habillage lumineux de ce concert sera d’ailleurs très agréable à voir tout au long de la prestation.
Koko Jean-Taylor rejoint ses musiciens et prend elle aussi la scène à son compte, manifestement bien décidée à chauffer encore un peu plus l’ambiance laissée par les deux formations précédentes.
La chanteuse indique que cela fait trois ans qu’elle n’est pas venue et explique que le prochain morceau, ‘Did I Let You Down’, est dédié à un « bad bad bad ex ex ex boy friend ». ‘Breaking The Rules’ sera lui aussi un titre dédié à un ancien petit ami.
La formation espagnole emmenée par sa sensuelle chanteuse dans sa jolie robe rose à froufrous, offre une prestation de grande classe. Koko a un charisme indéniable, une énergie communicative, établit un contact avec le public qu’elle chauffera sans cesse comme sur ‘That’s What You Got’ où elle demande « Do you like the blues ? Let me hear you if you like soul music ». Koko fait évidemment chanter les spectateurs qu’elle ira même voir de plus près en descendant quelques instants dans la fosse aux photographes. Et puis des titres comme les entraînants ‘Fire’ ou ‘Wild Dog’, le langoureux ‘Mojo Train’ font vraiment mouche.
Il est minuit trente quand la pause rappel intervient, que basse et batterie reviennent seuls sur scène, rejoints par le reste du groupe avant que Koko ne réapparaisse aussi à son tour, changée, désormais vêtue d’une jolie robe noire tout aussi sexy.

La salle s’est un peu plus vidée et cette belle soirée prend malheureusement fin.

Le public devrait indéniablement garder de belles chansons et de belles images pour plusieurs jours. Quelle qualité offerte par ces trois formations ! Assez rare tout de même pour être soulignée.
Cette « Soul Time Party » mise en place par l’Aeronef a tout d’une réussite et nous attendons la prochaine avec impatience !



About the Author

Lost
Ma came, c'est le metal mais je me soigne en restant ouvert à d'autres univers et tous les artistes sont intéressants à découvrir et photographier. Une belle découverte n'est jamais loin. Et la soul a cette douce qualité de caresser mes oreilles de néophyte...




 
Derniers articles
 

 

PEOPLE’S CHOICE : L’anthologie 1971-1981

Tweet Email CevherShare Tweet Email BBR nous régal encore avec une belle anthologie  au son remasterisé, du groupe PEOPLE’s CHOICE. Groupe créé par Frankie Brunson, à Philadelphie aux Etats-Unis, il fut un des pilie...
by Fonkadelica
0

 
 

ZOZOPHONIC ORCHESTRA Un album Blues-Funk original

Tweet Email CevherShare Tweet Email Une bonne bande de zozos ! Mais pros ! Zozophonic Orchestra est un fin mélange de Funk et de Blues. Entre sonorités de la Nouvelle Orléans et un Blues graveleux des années 20. Ils sortent...
by Fonkadelica
0

 
 

FESTIVAL ALL STARS au NEW MORNING : Gagnez votre place pour l’un des 5 concerts!

Tweet Email CevherShare Tweet Email Le mois de Juillet, c’est le meilleur moment de l’année au New Morning! Comme chaque année le Festival All Stars propose une avalanche de groove pour danser tout l’été...
by Fonkadelica
5

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire