Review

Label : Secret Stash Records

Minneapolis et St Paul sont deux villes du nord des Etats-Unis qui ont eu une vie musicale avant Bob Dylan ou Prince ! Si si ! Le R&B local entre les années 1964 et 1979 avait des groupes Soul qui faisaient vibrer les clubs du centre-ville. Secret Stash Records est un petit label qui nous vient justement de Minneapolis  et qui a eu la bonne idée de les réunir sur un seul disque et de remettre au goût du jour cette soul oubliée, en tous cas sur le papier.

Car si comme nous pouvions, nous en douter, nous avons à faire ici à des artistes et groupes qui pour la plupart sont totalement  inconnus, on constate que certains ont beaucoup de talent, d’autres beaucoup moins, ce qui donne une compilation au final plutôt mitigée, voire fade par moment en comparaison d’autres opus au contenu géographique du même style.

Malgré tout on y trouve de bons moments malgré tout ! Certains musiciens attirent ceci dit l’oreille comme The Valdons, Wee Willie Walker ou bien Morris Wilson. Deux titres de chacun de ses artistes nous ont marqués, par la pêche vocale et la justesse du ton. De la soul à la Otis Redding, avec un rythme entrainant et dansant. Le reste des autres artistes de la période 60’s n’apportent pas grand chose à la soul funk de l’époque, copient un peu le son Stax ou Motown, sans réelle particularité. C’est de la bonne soul, qui passe bien, mais sans grand souvenir après l’écoute.

Par contre la fin du disque est beaucoup plus funky, avec sept groupes qui commencent à sonner « Minneapolis sound » au sens princier du terme. Les beats sont saccadés à la Jb’s,  les guitares funky et les choeurs donnent un son funk sur la fin des années 70. Le « Saxophone disco » de Morris Wilson vaut ceci dit à lui seul l’achat. On retrouve même sur le dernier titre, les Lewis Connection, groupe où débutta le bassiste Sonny T. (ex NPG). Titre très influencé par le son P-funk. Et là, on pressent déjà l’invasion Princière qui débutera en 1979 et fera oublier tous ces trésors de funk & soul.

Si on ne peut nier que le label a fait un travail de recherche conséquent (avec livret de 32 pages de photos et revues de presse de l’époque, journal scanné en bonus), avec un ensemble de 21 titres rares diggés avec patience, la qualité des titres ceci-dit est inégale pour parler de « révolution musicale » ou de son typique à cette région des 10000 lacs ! De plus la large période de la compilation (1964 – 1979) rend difficile le travail de sélection et d’unité. C’est le point de vue historique qui est ici intéressant, moins le reste !  A réserver aux aficionados du Minneapolis sound donc !

>> Télécharger le magazine (newspaper) avec photos des groupes etc

>> Page du label



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.