Review

 Freestyle Records

 

A

l’ère du tout numérique, avec la multiplication des sources pour écouter de la musique et la possibilité de créer une sélection à la carte, on peut se demander à quoi sert aujourd’hui une compilation ! Et bien aujourd’hui comme hier, une bonne compilation est source de découverte. Et celle proposée par Freestyle Records rempli largement sa mission ! En effet même si vous êtes un expert en musique groovy, il y’a de grandes chances pour que vos oreilles trainent ici et là vers des titres jamais entendus auparavant.

 Ici Greg Boraman a sélectionné bien entendu des titres extraits du catalogue Freestyle Records mais aussi ceux de Breakin Bread, Tramp, First Word, Skyline….en elargissant son spectre musical au-delà de la soul music (malgré le nom de cette compilation) et en allant largement explorer également des univers deep funk, jazz-funk, afro, latin, soul jazz….

Parmi notre sélection, notons des reprises bigrement efficaces : du « Shaft in Africa » de Johnny Pate repris ici par The Mighty Showstoppers un des side-projects de Lance Fergusson de The Bamboos, « Movin' » de Brass Construction réinterprété dans une version plus brute par Ray Camacho & the Tear Drops ou encore le classique de All The People « Cramp your style » proposé par the Killers Meters. L’exotisme est servi lui par le très bon afro-funk de The Ariya Astrobeat Arkestra  » Put leg to road », le boogaloo de Ray Lugo & The Boogaloo Destroyers « Sol el ray ». On retrouve également Nick Van Gelder batteur originel de Jamiroquai et membre du projet Akimbo, qui avec, « Somethings gotta give » propose un morceau aérien, très acid jazz où la voix du chanteur Mazen rappelle étrangement la voix de Curtis Mayfield. On oublie pas enfin le deep funk de The Speedometer remixé par DJ Format sur « Again & again », le très enjoué « Cockroad Grind » et son refrain accrocheur des écossais The Haggis Horns (dont la section cuivre est utilisé régulièrement par Mark Ronson) ou encore The Qualitons venus tout droit de Budapest (et signé sur Tramp Records) qui avec « Kekfeny » met les cuivres en avant autant qu’un moog venu de la quatrième dimension !

 Vous l’aurez compris, vous avez ici une des compilations de l’année 2012, qui révèle son lot de bonnes surprises et de découvertes et qui malgré un choix éditorial large en terme d’esthétiques musicales, ne déroute pas l’auditeur (bien au contraire) tant la qualité est au rendez-vous ! Les dee jays pourront même se le procurer en version vinyle et réveiller les dancefloors des longues soirées d’été un peu trop endormies ! La vie finalement c’est simple comme une bonne compil !



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).