Review

Label : Daptone

L’exercice difficile du deuxième album n’est jamais chose facile on le sait ! C’est souvent le moment de vérité qui confirme soit le talent  et l’aura laissé par un premier opus excitant, soit au contraire la déconfiture la plus amère qui laisse à penser que finalement le premier coup d’essai aussi bon soit il ne connaîtra pas de suite semblable ! Je vous rassure tout de suite Sharon & The Dap-Kings font partie de la première catégorie en proposant en plus un élargissement de leur potentiel déjà grand !

Alors que le spectre du Godfather of Soul planait fortement sur « Dap Dippin’With… » – ce qui laissait dire à certaines mauvaises langues que la miss  n’avait pas inventée le deep funk – c’est plutôt sur « Naturally » la diversité de la musique black des 60’s et 70’s qu’elle exploite…avec brio ! Une dose de rythm’n blues, une dose de soul, une dose de funk, une dose de Motown , une dose de Stax…c’est un peu la recette miracle de Sharon et de ses Dap-Kings ! De plus là où le premier album misait tout sur l’énergie tant musicale que vocale, celui-ci prendrait plutôt de le parti pris de la musicalité et des orchestrations plus subtiles.

Côté tracklisting le funk tonitruant (« My man is a mean man« ) côtoie une soul plus légère « Natural born lover » (pas loin d’un « Mr Big Stuff » dans l’esprit) et des ballades soul (« Standed in your love » avec Lee Fields, « You’re gonna get it » un peu plus sirupeux ou « All over again » proche d’un Al Green dans les orchestrations). Si vous êtes un fervent de Nova, alors vous reconnaîtrez « This land is your land », morceau qui a largement tourné en boucle sur leurs ondes ! (Une reprise de Woody Guthrie). Vous serez aussi surement envouté par le mid-tempo « How Long Do I Have To Wait For You , » sorti en 45t ( remixé également dans une version reggae-soul de Ticklah non disponible sur cet album ceci dit !).

Sans faire le descriptif complet de tous les morceaux, il est évident que si vous êtes un fan des sons analogiques à l’ancienne alors vous trouverez votre bonheur. Si vous cherchez quelque chose de plus novateur…eh bien passez votre chemin ! Mais l’essentiel réside surtout dans le fait que le collectif a trouvé sa « pâte » avec « Naturally » en montrant cette capacité à maitriser la soul dans sa diversité et en signant par la même occasion un futur classique que l’on écoutera encore pendant des décennies ! Et c’est quand la musique devient intemporelle que l’on sait qu’elle est bonne !

Sharon…you know you got soul !!!

 

 

 



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).