Review

Label : Stax / Réédition CD (Wea Japon) et Vinyl (Hi Horse Records) en 2013.

Sam & Dave le duo emblématique de Rythm & Blues d’Atlantic Records a tout de même perduré sur deux décennies. Tout a débuté en 1961, à Miami (Floride) mais leur vrai succès a vu le jour en 1965 avec les deux grands auteurs de Stax Records, Isaac Hayes et son acolyte David Porter, pour mémoire le fameux hit « Hold on, i’m coming » qui est aussi le titre de leur album de 1966, le tout premier chez Stax Records.

Le duo s’est séparé en 1971 mais s’est reformé à plusieurs reprises durant les 70’s et 80’s. David Prater est décédé en 1988, ne reste plus que Sam Moore, celui dont la voix portait le plus.

Entre Atlantic Records et Stax Records il y a eu des « prêt d’artistes » : les artistes d’Atantic Records étaient ‘embauchés’ chez Stax Records mais leur contrat les rattachaient toujours à Atlantic, ce qui fut le cas pour Aretha Franklin et Sam & Dave. Ce qui laisse à penser que ce passage dans ce plus petit label a pour ces chanteurs été plus que bénéfique car au bout se trouvait le succès, la chanson qui les a fait connaitre au plus grand nombre, indépendamment de la couleur de peau, si l’on tient compte du contexte politique et social.

Samuel David Moore (Sam) voix ténor et son alter égo Dave Prater (Dave), voix baryton/ténor sont membres du Rock And Roll Hall Of Fame depuis 1992, une distinction méritée quand on prend le temps de les écouter mais surtout de voir leurs prestations scéniques plus que dynamiques, comme dit l’expression : « ils mouillaient la chemise ».

Sam & Dave sont connus pour leur extraordinaire énergie scénique intense d’où ces pseudonymes : ‘Double Dynamite’ (dont l’album de 1966 porte cette dénomination), ‘The Sultans Of Sweat’ et ‘The Dynamic Duo’.

Le duo a inspiré des artistes comme Dan Akroyd et John Belushi par leur jeu scénique, les pas de danse, les chants en réponse à l’autre. Par ailleurs, le film « Blues Brothers » reprend « Soul man ».

« Soul Men » donc constitue le 4ème album de la carrière du duo et le 3ème chez Stax Records mais aussi le dernier pour le label de Memphis.

« Soul Men » a été enregistré le 10 août et le 4 octobre 1967, le duo est porté par les musiciens du Memphis Horns ainsi que du band Booker T. & The MG’s.

Il existe des images de leurs différentes prestations et l’on peut objectivement se faire une idée de leur implication lors des shows et percevoir leur incandescence sur scène.

Cet album a connu plusieurs rééditions et la troisième réédition LP de 180g est une copie exacte de la version originale mono stéréo de 1967, avec la référence du label, le chiffre 725 au verso ainsi que l’absence de tout code barre.

De cet opus, un seul titre a vraiment marqué le monde de la musique, il s’agit bien sûr du planétaire « Soul man » avec en face B du 45T « May i baby ». Pour ces deux titres, à l’écriture, la paire Isaac Hayes & David Porter mais aussi producteurs de l’album.

En 1967, « Soul man » a permis au duo de remporter un Grammy en tant que meilleur groupe (duo) de Rythm & Blues.

L’album comporte une reprise d’un artiste français, « Je t’appartiens », de Gilbert Bécaud et Pierre Delanoë, le titre anglais, « Let it be me ».

D’autres artistes talentueux ont participé à l’écriture comme le saxophoniste Andrew Love et le trompettiste, Wayne Jackson pour le titre « The good runs the bad way ».

Le succès de « Soul man » a duré si longtemps que peu de 45T ont vu le jour, except « Don’t know it » paru en single en France mais pas aux États-Unis.

Autres titres à ne pas être sortis en 45T : « Rich kind of poverty », le dynamique « Hold it baby », la ballade Gospel poignante « Just keep holding on » (composé par Alvertis Isbell aka Al Bell, compositeur, producteur, vice-président de Stax Records dès 1968, et Booker T. Jones, musicien, compositeur, arrangeur, producteur) et le touchant « I’ve seen what loneliness can do » (composé par Allen Jones, bassiste, compositeur, producteur et Homer Banks, chanteur, compositeur et producteur).

À noter que sur la pochette de l’album présenté, il s’agit d’une photo de Jean-Pierre Leloir, photographe français, connu pour ses photos de la scène musicale et théâtrale, membre fondateur de Rock & Folk…

C’est le meilleur album de Sam & Dave, celui à découvrir pour percevoir la magie vocale des chanteurs, le talent des auteurs, des musiciens, et respirer ces notes chaudes de Memphis. Un album authentique où les influences du Gospel se ressentent où tout un peuple était à la recherche de son identité, de sa liberté.

Liens

http://www.allmusic.com/album/soul-men-mw0000691217

http://www.soulwalking.co.uk/Sam%20&%20Dave.html

http://www.photo-leloir.net/

Sam & Dave« Soul man » (live 13/11/1967)

Sam & Dave« Just keep holding on »

Sam & Dave« I’ve seen what loneliness can do »



About the Author

Bluesy
Sensible aux notes Blues, réceptive au Gospel, émue par la Soul, adepte des guitares criardes, mordue des chanteurs(es) au coffre puissant, accro au Raw Funk, addict de Funk 70's tellurique et de Funk 80's tabassant, curieuse des sonorités du monde, à l'écoute des musiques actuelles dansantes... Telle est ma quête, et depuis une dizaine d'années j'ai axé mes élans vers le Funk et ses dérivés ainsi que la Soul, avec une forte dominante pour les rythmes et tempos groovesques bien relevés, tout ce qui fait bouger le corps, la tête et crée une explosion de saveurs pour l'ouïe et les sens. La musique a été, est et sera à jamais un espace ouvert sur le monde et une passerelle entre les êtres pour des échanges passionnés !