Review

Ronnie Dyson est une sorte d’ovni dans le monde de la Soul. Homme ou Femme ? On peut se poser la question à la première écoute, au premier regard. Une voix limpide, parfois haute, sensitive et nuancée, bref particulière. Puis à l’écoute, le choix s’affine, c’est bien un homme, Soulman en puissance qui a été repéré par le label Columbia dans les années 70.

Américain né à Washington en 1950, Ronnie ne vivra que 40 ans, décédé subitement d’une crise cardiaque. Mais à 20 ans, son talent et sa voix ont étonné les ondes radio. Tout d’abord repéré dans des comédies musicales à Broadway (Hair), il fit ses marques dans le gospel, puis dans la Soul, parfois agrémentées d’accents Pop de l’époque.

SoulMusic Records, le label Soul de référence nous propose une collection remasterisée en 2014 de titres de son début de carrière (1968 à 1972 environ),  avec comme contenu : son 1er album de 1970 (« If You Let Me Make Love To You Then) Why Can’t I Touch You ?« ) dans son intégralité, plus des face B, des 45 tours enregistrés à droite à gauche pour Columbia (comme pour la B.O de « Hair« ), et quelques extraits de son deuxième album « One Man Band« .

La collection commence avec le tube de la comédie musicale « Hair », avec « Aquiarius » titre qui a été composé spécialement pour son grain de voix particulier, et qui sera repris plus tard par le groupe the 5th Dimension. Puis son 1er single pour le label, « God Bless the children » suit, titre qui sera aussi repris plus tard mais par les Staples Singers ; et sa face B « Are U ready for the Love« . Ces titres sont produit par Billy Jackson qui produisait aussi à l’époque le groupe The Tymes. Autre titre qui est tiré d’un film musical (« Salvation »), est « If you let me make love to you then« . Film où Ronnie jouait aussi, car nous avons oublié de vous dire qu’il était aussi acteur. C’est une soul efficace, entre les Jacksons 5, Dionne Warwick et les Staples Singers, pour donner une idée du style global.

Le 1er album est ici en intégralité, mais avec les titres dans le désordre, commençait avec une reprise d’un morceau disco de Freda Payne’s, « Band of gold« , qui eu son petit succès en 1969. Puis « Fever » son 1er titre versant funk, une reprise du classique de Little Willie John. Un album qui resta son meilleur. A redécouvrir ici avec une meilleure qualité sonore.

La collection se finit avec un titre Disco-soul « The lady in red« , titre qui marcha très fort en Angleterre. Et qui donne le ton des prochains albums que Ronnie interprètera. En tout Dyson fera 7 albums dans sa carrière. Mais trop de Soul, peut abîmer le cœur, et sa carrière s’arrêtera brutalement en 1990, après sa crise cardiaque. Il nous reste les témoignages musicaux, pour se souvenir du passage de Ronnie parmi nous, à redécouvrir grâce à cette belle réédition.

>> Discographie



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.