Review

Label : Okeh/Sony Music

Robin McKelle sort son nouvel album Heart of Memphis, enregistré à Memphis même aux USA, dans les mêmes conditions d’époque que la STAX. Memphis est la ville du King (Elvis), mais aussi et surtout du label Stax, ainsi que Hi Recordings, qui a sorti les plus grands noms de la Soul des années 70. D’Al Green, à Otis Redding, à Isaac Hayes, ils sont tous issus de ce vivier Soul.

L’album peut être considéré comme une suite aux excellents Mess Around (2010) et Soul Flower (2011) qui ont tous un accent Soul. Elle a d’ailleurs choisi d’affiner sa pratique de la Soul, suite à une longue pratique dans le jazz-vocal et le jazz-swing avec Big-Band, dans laquelle elle s’est rapidement aperçue de son potentiel Groovy. Epaulée par ses fidèles accompagnateurs The Flytones et par Scott Bomar (Producteur de la Stax), qui a signé les plus grands albums du label, la chanteuse a voulu mettre en lumière le meilleur de la soul sudiste, à sa sauce.

11 titres sont des compositions. Deux autres sont des reprises (dont une reprise réussie du standard « Don’t Let Me Be Misunderstood »). La Soul est partout, même si une tentative de s’approcher de la Country se fait sentir sur la chanson titre « Heart of Memphis« . Robin n’est pas une débutante dans la soul, dans son dernier album en titre, nous trouvions déjà des duos avec Lee Fields et Gregory Porter pour ne nommer qu’eux.

Son album est composé de trois parties culinaires, la 1ère est l’apéro avec trois titres énergiques dans l’esprit des Staples Singers, où le thème monte petit à petit, les chœurs légers ( simples Ouh Ouh !) se posent sur des cuivres puissants, un rythme binaire et une gratte à l’ancienne pour les solos. « Good time » est elle, limite Rock&Roll. En tout cas une Soul accrocheuse à la Tina Turner des débuts.

L’hors-d’œuvre est composé de 8 titres bien installés, plus calmes, où sa voix peut montrer l’étendue de ses possibilités. Plus douce, plus sexy. « Forgetting You » (la 2ème reprise) est une ballade soulful tranquille, magnifiquement orchestrée grâce aux violons et cuivres dans les graves. « Like a river » le single et clip (voir ci-dessous) est tout aussi deep, posé, avec une voix granuleuse du meilleur goût. « What you want« , est une belle compo, où les nappes d’orgues donne le La à une voix puissante. L’ensemble coule tout seul jusqu’au déssert.

La 3ème partie est donc le dessert. Petites douceurs à savourer peinard autour d’un café. On ressent ici que la belle rousse à passé beaucoup de temps à se laisser influencer par l’ambiance de la ville, l’histoire … (Devons nous rappeler que Memphis est la ville où Martin luther King a été assassiné). Elle y chante une superbe prestation vocale sur le dernier titre « It’s Over this time« , pleine de Blues et de passion.

Bref album réussi, et belle signature dans la lignée du mythique esprit Staxionnien ! Tout est dit !

>> Site officiel

>> Discographie



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.