Review

Label : NPG Records

(Chronique écrite en 2001)

P

remier album du Kid de Minneapolis depuis la reprise du nom Prince, « The Rainbow Children » est un album majoritairement enregistré dans la deuxième moitié de l’année 2000 et le premier trimestre 2001, avec le groupe NPG de Prince constitué à cette époque de : John Blackwell « un killer » (batterie) – Morris Hayes (claviers) – Kip Blackshire (claviers et voix) – Najee (saxophone et flûte) mais également Larry Graham qui tient la basse sur deux morceaux. Un groupe de quatre filles, Millenia, participe également à certains titres pour les choeurs. Le seul titre le plus connu de cet album est « The Work – Part 1 » qui avait été diffusé via Napster en avril 2001 (et plus tard sur le NPG Music Club).

Cet opus est une merveille, dans une unité parfaite entre jazz-funk, funk et rock, où le Nain Pourpre se déchaîne, en nous exposant son talent multi-facettes. En effet, Monsieur à encore tout composé, produit, interprété … C’est l’album le plus complet, le plus évolutif et novateur depuis un long moment, presqu’aussi fort que l’époque « Lovesexy », ou « Sign O’ the time » ! C’est vous dire ! Tout s’enchaîne, et de nombreux interludes viennent agrémenter l’objet. Le premier morceau « Rainbow Children » très jazzy lance le ton, qui n’est pas contredit par la ballade façon nu-soul également aux accents jazz  « Muse 2 the pharoah » ! Mais Prince sait aussi revenir à ses fondamentaux dans un funk parfois plus direct (comme dans « 1+1+1 is 3 » ou « The Everlasting love » (mon préféré) ou carrément jamesbrownien comme le single « The work », remanié pour l’occasion. Il peut aussi explorer des ambiances plus conceptuelles comme les quasi opéra rock que sont « Everywhere » et « Last december ».

Musicalement ce LP est donc énorme par sa diversité ! Une grosse claque ! Le seul bémol reste sûrement le discours général de l’album ! En effet celui-ci est entièrement dédié à la religion, à Dieu, et à la Liberté. Le tout nous est d’ailleurs raconté par une grosse voix off très lente, expliquant des textes limites témoins de Jéhovah ! Rien de très étonnant au final pour un artiste américain mais qui choque toujours un peu de ce côté de l’Atlantique ! Alors… vous serez seuls juges !

 Mais musicalement, ce qui est sûr, c’est que Prince a retouché à la grâce de son génie ! A écouter d’urgence pour un album qui a fait la quasi unanimité des critiques qui pourtant attendaient sa Majesté au tournant !

 >> En savoir plus sur cet album



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.