Review

Labels : Warner Bros – NPG Records (2014)

Prince signe son grand retour discographique avec la 1ère sortie disque depuis 2010 (20ten), et il n’a pas vu les choses à moitié, puisqu’il sort deux albums simultanément et re-signe sur son label des années 80 et 90 (Warner) avec lequel il avait été en guerre. Le 1er album est « Art Official Age« , celui que je vous présente ici puisque c’est l’album de PRINCE plutôt orienté R&B-Soul-Funk. L’autre, « Plectrum Electrum » est un album rock qu’il a fignolé  déjà depuis 1 an avec les trois filles du groupe 3rdEyeGirl. Ce deuxième disque est considéré comme un bonus, et quel bonus car il est presque meilleur que AOA, mais dans un autre genre ! Les deux albums font un tout et nous prouve l’étendue du talent du Kid de Minneapolis, et la variété des styles qu’il est capable de produire.

AOA est un album complet, mûr, conceptuel (R&B futuriste et métapsychologique) qui en fait un « Bon » album princier. « There used 2 B a time when music was a spiritual healing 4 the body, soul and mind ». Le ton est donné ! Retour au sources, et recherche de vibrations connues.

Prince a retenu les titres les plus mélodieux composés entre 2012 et 2014, dont certains vous sont déjà connus (car diffusés sur les plateformes numériques) comme « Breakdown » ou « Breakfast Can Wait » (EP 5 titres dispo). Il a même laissé un grande partie de la production à un jeune artiste, Joshua A. M. Welton, qui a su mettre en valeur les différentes voix de son maître et de celles de ses hôtes.

« Art Official Cage » ouvre les hostilités, avec un titre Funk-Dance un peu imbuvable à la 1ère écoute, sorte de « Thunder » électro, un peu fourre tout. « Clouds » est un beau titre chanté avec Lianne La Havas, son amie anglaise à la voix grave et suave, que l’on retrouvera plus tard dans le disque sur les interludes « Affirmation I II & III« . Tous les ingrédients Princiers sont là, chœurs, synthés, solo de guitare… Puis vient « Breakdown » ballade à la « Beautiful ones » enregistrée avec les filles des 3rdEyeGirl, avec un son plus direct, plus lourd sur la basse, et quelques éclairs de synthés pas toujours judicieux. Mais pour au final une de ses plus belles ballades depuis des lustres.

« The Gold Standard » est un tuerie Funk minimaliste comme seul Prince sait les faire, d’ailleurs on peut imaginer que c’est une chute de studio des années 80, grâce à un son Funk synthétique bien crade, des gémissements, une voix Voicodée grave à la « Bob George » (titre joué en 88) et des cuivres accrocheurs (arrangées par Michael B. Nelson). « U Know » est le titre le plus moderne, où l’on sent la production juvénile de Joshua A. M. Welton (Mari de la batteuse), qui use de samples et de bidouillages sonores de toutes sortes.

Andy Allo sa protégée canon de 2011, fait aussi de belles apparitions, sur les titres « What it fells like » et « Time » pour deux duos tranquilles, sexy, et groovy à souhait. « Time » est un titre intéressant pour son groove lancinant, son solo de basse intergalactique sur la fin, avec un nouveau feeling dans la façon de chanter.

la perle de ce disque, pour moi, est le titre « Way back home« , qui propose un groove mélancolique, présenté en intro par l’énigmatique Charlotte Ann Telepathy (aka Lianne La Havas). Les prouesses vocales du purple Yoda y sont réussies. Bon feeling dans ce morceau (que l’on retrouvera en conclusion de l’album sur le thème d’ « Affirmation III« ).

« FunkNroll » est un remix du titre homonyme qui se trouve sur l’autre album rock. Remix sympa mais qui aurai pu être mit de côté, pour laisser le charme de l’enchainement des titres doux « Way Back Home » et « Time« .

35 ans de carrière ! A peu près autant de disques… et toujours la même envie de créer, de donner. Ce n’est pas un album révolutionnaire, ni totalement novateur, mais c’est un disque comme Prince savait les faire dans les années phares, avec des tubes, un thème, des invités talentueux, et de bonnes mélodies ! Les rétracteurs diront qu’il aurait du n’en faire qu’un avec le meilleur des deux albums, mais Prince en décide toujours autrement, et ravi ses fans. Il est sûr qu’un seul disque avec le top de AOA et les titres « Wow », « Another Love », « Marz » et « Plectrum Electrum » du disque rock et nous avions un 5 étoiles ! Mais la dualité et la gémellité latente de l’homme vous proposerons deux galettes.

Prince is Back ! Et goûtez aussi au plaisir de sa version Rock-pop sur Plectrum Electrum … Puisqu’il a trois yeux sur sa pochette, comme sur celle de son groupe de filles, pourquoi pas un 3ème album ? NPG ? Rêvons, l’aventure continue …

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les sites officiels :

La nouvelle page Facebook
www.ARTOFFICIALAGE.com
www.3RDEYEGIRL.com
www.twitter.com/3RDEYEGIRL
www.instagram.com/PRINCE



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.