Review

Label : Spring Records

C’est en 1974 qu’est réalisé l’album Caught up.

Millie Jackson, toujours signée chez Spring Records, travaille depuis plus d’un an avec le déjà célèbre Muscle Shoals Studio Sound, un studio formé d’une section rythmique rodée à la soul (et au rock) : The Swampers (Ceux-là même qui jouaient déjà pour le grand FAME studio de Rick Hall).

L’idée et de raconter une histoire tout au long des 9 titres qui composent l’album. Millie Jackson y est tantôt la maîtresse qui espère, piégée dans un triangle amoureux (voir l’explicite couverture), tantôt la femme bléssée. Ecoutons donc cet album basé sur l’adultère à contre-courant de la bonne moralité de l’époque.

Dès les premières notes, les lents violons posent la situation. Nous sommes bien face à un drame humain certes mais aussi face un ovni savamment orchestré. Le son nous prend et nous emmène soutenu par une rythmique aussi précise que subtile menée par le fameux quatuor The Muscle Shoals Swampers. Jimmy Johnson est à la guitare, Berry Beckett aux claviers, David Hood à la bass et Roger Hawkins à la batterie.

La voix de Millie est elle, profonde et déchirée, ce n’est pas seulement l’époque, c’est Millie, qui chante, se confie, se révolte derrière le mic. « If Loving You Is Wrong, I Don’t Want to Be Right » nous dit-elle en ouvrant son œuvre, reprenant la non moins excellente chanson de Luther Ingram. Et l’album suit son cours. « The Rap », le monologue d’une voix qui s’impose sur une ambiance qui suspend le temps, nous conforte jusqu’à la puissante reprise de « if Loving You…. ».

Puis vient la révolte « All I Want is A Fighting Chance », de la soul maitrisée, tout y est, les percus nous emballent, les riffs de cuivres et de guitare appuient une rythmique impeccable. Millie Jackson nous prouve, s’il le fallait, qu’elle peut aussi en envoyer.

Retour aux larmes « I’m Tiring of Hiding » et l’excellent « It’S Easy Going », des cris « It’s All Over But The Shouting ». Et la fin approche déjà, d’abord une reprise du grand Bobby Womack « I’m Through Trying To Prove My Love To You » qui gagne en puissance sous l’énergie d’une Millie Jackson sincère jusqu’au bout. Et enfin « Summer » vient conclure de la meilleure manière qui soit cet album. Un morceau comme un souvenir de jours meilleurs. On y entend les vagues, la guitare ramène le coucher de soleil. Une superbe reprise de Bobby Goldsboro qui gagne en rythme et en couleurs grâce aux magnifiques arrangements de violons et de cuivres.

Vous l’aurez compris ce Caught Up est un album maitrisé de bout en bout. Le producteur, Brad Shapiro, nous livre un chef d’œuvre de soul, oui, mais pas que, on y sent autre chose, comme un air de Muscle Shoals Sound Studio, Alabama !



About the Author

Tony B
Ma première grande experience musicale a été le hip hop de la côte ouest des années 90. Puis naturellement je me suis demandé d'où venaient tout ce groove, ces basses rondes, ces accords de rhodes. En suivant le sample (et oui) je me suis retrouvé dans la soul et le funk des années 70. La soul m'a particulièrement touché et c'est certainement ce que j'écoute le plus actuellement. Bien sur j'écoute de tout tant que c'est bon, mais je reconnais que les années 70 (Soul, Funk, Rock, Rock Anglais) reste ma période de prédilection. Je pratique aussi la musique (Piano). Sinon actuellement je suis formateur (MAO) à mon compte et je donne mes cours dans un studio d'enregistrement aux portes de Paris.