Review

Label : Naïve (2014)

Meshell fait partie de ces artistes hors-paire, qui ne négocie pas avec son art. Intransigeante sur la vision de chacun de ses albums, elle avance dans la musique telle Jeanne d’arc sur son cheval ! Combative, persuasive … elle mélange habilement un groove chaud, mélodique et inspiration lyrique … sans peur de l’échec ou de déplaire à son public qui l’a adulé dès le 1er album magique « Plantation Lullabies » (très funky). Meshell est sortie depuis bien longtemps de l’univers « funk », mais elle reste capable d’aligner des grooves et rythmes chauds sensuels, bien en place !

Meshell s’est égarée dans des albums un peu bizarres, parfois « space », parfois inaccessibles … mais avec ce dernier opus elle renoue avec l’essentiel, le groove lancinant et jazzy. Bassiste de talent, elle compose tout sur une base de mélodies graves. Ici, la basse est rondelette, douce, mélodieuse. Toujours au 1er plan. Les rythmes sont légers, très jazz … ce sont parfois les légers riffs de guitares qui font la base de la rythmique. La voix est sage, ronde, mielleuse. Aucune agression ! Des chœurs mélangeant voix masculines et féminines se juxtaposent, à peine susurrées.

Après un 1er titre « Friends » à la Tricky, presque Trip-Hop, basé sur des synthés futuristes et une guitare sèche rythmique … on entre dans l’album avec délicatesse et sérénité. Ce titre est en fait une reprise d’un titre Hip-Hop de 1984 de Whodini. Reprise très personnelle en tous cas … assez loin de l’original.

Les ambiances se succèdent, parfois jazz (« Shopping for jazz« ), parfois reggae (« Forget My name« ), ou reggae-alternative (« Comet, Comet to me« ), pop (« Continuous Performance« ), Soul-funk (« Conviction« )  … les titres sont comme des songes, des rêves enfumés de Soul. Vous trouverez quelques invités comme Shara Worden, Doyle Bramhall, Christopher Bruce (guitare) …

La miss sait écrire, jouer, nous faire voyager … Elle a le talent brut d’une artiste qui décide de tout, qui se produit, qui avance sans regarder derrière. Pour tout cela, nous apprécions Meshell, qui n’oublie jamais de faire du groove, même lent !

Certains trouveront l’album un peu mou, d’autres mélodieux et puissant. Mais il ne laisse pas indifférent et reste cohérent du début à la fin dans la production et le style. Chaque oreille se fera attraper, ou pas !

12 morceaux, et 3 bonus sur son site internet … vous attendent. La pochette est simple mais jolie, comme l’album !

>> Site officiel



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.