Review

Label : Blind Faith Records/Differ-Ant

Le nom de James Brown est indissociable de celui de ses fidèles acolytes Fred Wesley, Bobby Bird, Alfred « Pee Wee » Ellis, Lyn Collins et autres Marva Whitney … Pourtant il en est une dont on ne parle que trop rarement, c’est sa choriste Martha High, qui l’accompagna sur scène et en studio pendant plus de 30 ans (32 !), avant de rejoindre au début des années 2000 l’orchestre du saxophoniste Maceo Parker (autre étoile de la JB’s factory), puis la formation hexagonale Shaolin Temple Defenders en 2008 (W.O.M.A.N.) et enfin les Speedometer en 2012 (Soul Overdue).

S’apprêtant à publier un nouvel opus solo baptisé Singing For The Good Times prévu pour le 22 Avril 2016, la « Platine Blond Soul Sister » revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des aficionados d’une southern soul profonde et originelle, puisant ses racines dans le blues et le gospel ! A travers 11 titres enregistrés à l’ancienne, elle nous replonge dans ses sonorités corrosives des 60’s, si chaudes et si sensuelles, qui firent la renommée d’un genre qui n’a jamais cessé de passionner et de renaître de ses cendres (Amy Winehouse, Angie Stone, The Dap Kings…).

Épaulée par le producteur et crooner italien Luca Sapio la diva, qui a dépassé les 70 printemps, n’a rien perdu de sa fraîcheur et de sa superbe, comme le prouve son premier extrait intitulé « Lovelight », résolument racé et si proche du Memphis Sound de l’illustre écurie Stax.

>> Site officiel

>> Discographie

>> Lire la chronique de l’album de 2012 « Soul Overdue »

>> Notre interview de 2008



About the Author

Dj HIKO
Dj HIKO est un grand amateur de tous les grooves et musiques du monde. DJ et passionné habitant du PACA, il rejoint l'équipe fonkadelica, pour de belles chroniques ...