Review

 Label : Minor Music Rec

Autant le dire tout de suite cet album est INDISPENSABLE ! Sorti en 1992, cet album enregistré en live à Cologne (Allemagne) a comme un arrière goût de moment d’anthologie. Tout d’abord il restitue la section cuivre légendaire des JB’s Horns : Macéo donc (au saxophone alto), Pee Wee Elis (au saxophone ténor et à la flûte), et Fred Wesley (au trombone). S’y rajoute Candy Dulfer, au saxophone alto et Kym Mazelle au chant parmis les noms connus. Rien qu’en regardant le staff, vous imaginez donc que ce live n’est pas un live comme les autres. Et vous avez raison ! Tout sur cet album sent la sueur et l’énergie du groove 100% concentré.

Tout commence avec « Shake everything you’ve got » et sa rythmique qui comme son nom l’indique vous amène malgré vous à bouger tout ce que vous pouvez ! Puis l’enchaînement se fait avec un  » Pass the peas  » de folie. Peut-être la meilleure version de ce morceau pressée sur un disque ! Là si vous ne bougez pas, c’est que vous êtes mort ! Le feu d’artifice continue avec « I feel good « , « I got to get u « , et « Addictive love » puissamment funky également. S’en suit une pause un peu mou du genou mais presque salvatrice (après avoir dépensé autant d’énergie) avec « Children’s world » et « Georgia on my mind« . (la reprise de Ray Charles bien sûr !). Et puis c’est le bouquet final avec le « Soul Power » version 92 pour terminer en beauté ce concert exceptionnel.

La plupart des morceaux durent près de 10 minutes (même plus parfois !) et on assiste donc à chaque fois à des jams endiablées entre les musiciens. Au risque de me répéter, cet album est un pur bonheur et il est à conseiller à tous les néophytes désireux de découvrir Macéo ! D’ailleurs ce disque reste son plus gros succès commercial, et on comprend pourquoi. Alors vous aussi profitez de cette vie sur la planète « groove » !

>> Sa discographie

>> Site

>> Notre INTERVIEW





About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).