Review

Label : Underdog Records – Believe

John MILK est un artiste français, qui vit à Paris. Ce deuxième album est une réussite comme a pu l’être le 1er « Treat me Right » en version plus Soul « Classique », mais cette fois-ci la Soul est agrémentée de sonorités plus pop, Hip-Hop et Electro. Mais l’essence du groove, le côté funky est toujours bien présent, grâce à sa voix particulière, entre Mayer Hawthorne, Jamie Liddel et Prince.

Le son vintage à bandes (8 pistes analogiques), rencontre les sons modernes des machines, comme les synthès, moog, vocodeur etc. et le mélange des styles est subtiles, d’où notre 1ère écoute difficile au départ, qui finalement s’annonça plus facile et compréhensible à la 2ème, puis 3 ème etc. 11 titres donc, de soul moderne, et peut-être plus radiophonique que les 1ers essais.

Le contenu des paroles est orienté par la vie parisienne, mais aussi les horribles attaques terroristes du 13 novembre 2015 auxquelles il a réagit fortement, comme tous. Mais aussi et toujours l’amour, l’avenir et la réalisation personnelle.

« It doesn’t matter » est un bon exemple du mix tenté, avec des sons funky au vocoder, des napes de synthés et une boite à rythme vintage. « Got to be true » a un air de ce que peut faire D’angelo (avec un voix plus aigue).  D’ailleurs la voix est parfois encore fluette (trop ?) sur certains titres. « Create » est plus new sound, plus récente dans la production type R&B. Le rap-hip-hop est clairement mis en avant sur « paris show some love« , avec un texte engagé contre l’obscurantisme. Après un petit instru sympa, « Stir it up » est une Soul plus tranquille, plus lente, avec de beaux effets vocaux. « Ain’t funky Enough » reprend une rythmique plus speed et funky, avec de beaux breaks et gimmicks.

Le talent de John n’est pas à discuter, l’album entièrement auto-produit en est la preuve, et le style se bonifie et évolue. Seul hic de l’auto-prod maison, pourrai être la fragilité des arrangements vocaux parfois, mais l’ensemble est bon, encourageant pour la Soul française ; Childish Cambino, n’a qu’à bien se tenir, sinon venir faire un duo à Paris !

Merci John !



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.