Review

Label : Autoprod Ida Nielsen – Marmelade Productions

« In memory of Prince » Love4oneanother ! (sur la pochette arrière de l’album). En mémoire de Prince, cet album ne pouvait que lui être dédié, tant cette jeune femme d’origine danoise, nommée Ida Nielsen, lui doit tout ! 4 mois après la mort de son mentor et ami, elle décide de poursuivre sa carrière musicale, « car c’est lui faire honneur » « et « le respecter« que de continuer à jouer et à diffuser le funk.

Ida a déjà deux albums solo à son actif, dont un sous le pseudo de Bassida, et le dernier en date sous son nom. Ce sont des autoproductions, où elle compose tout et assure la basse et la guitare sur beaucoup de titres. Elle a été repérée sur le net, par Prince, via Youtube et sa page Myspace. Elle assurait alors des jams funky à souhait, et essayait des basses pour des grandes marques d’instrument. Ida a le funk dans le sang, mais pas que ! Elle sait tout jouer : rock, blues, groove, jazz, reggae, pop, etc.

Son nouvel album Turn it up! était déjà en préparation avant la mort de Prince, mais elle ne souhaita pas en arrêter le projet, bien au contraire. Ida officiait déjà dans les NPG depuis 2010. Elle a fait la tournée mondiale de 2011, puis intégra le trio féminin 3rdEyeGirl (groupe funk-rock monté par Prince) jusqu’en 2015. Dans la logique de ce qu’elle a vécu avec Prince, elle a choisi de faire sa pochette d’album comme celle des deux derniers LP de Prince, sous forme de comics minimalistes, créés par le graphiste Martin Homent. Hommage, tristesse, et funk donc, au programme !

Le contenu de son album est plutôt éclectique. 14 morceaux se partagent le son funk, jazz, R&B, Hip Hop et ragga. Le 1er titre « Heart of Stone« , mélange une basse bien funk, des lyrics chantés en mode Hip-Hop Ragga. Ida se ballade avec sa basse pour lui donner la mélodie principale, bien sûr ! Le mixage est réussi, assez particulier, et surtout très identifié à ce qu’elle sait faire. Les fans la reconnaiteront de suite.

Puis le titre « Throwback » est le plus funk. Basse et batterie en osmose, des gimmicks vocaux, une refrain entêtant, un phrasé qui se colle à merveille au rythme donné par une basse slappée. « Turnitup » est un peu dans la même veine. Funk et rap se mixent. « How many times« , est une ballade avec un côté plus pop, plus commercial. Mais çà groove sur un beat lent. Le ragga man Kuku Agami vient l’épauler au chant. Comme sur plusieurs titres d’ailleurs.

« ShowmewhatUgot » est le titre qui était choisi par Prince lui-même, pour ses Purple Pick sur TIDAL, de son vivant. Il a aussi participé au mixage de ce titre dans les studio de Paisley Park. On sait que le maître avait du goût, et ce titre d’Ida n’est pas décevant : drôle, dansant, funky, entrainant… Reste à éclaicir avec Ida (qui devrait nous accorder une interview) qui est le « Funky Gra-baba » ! 😉

« What » est un titre electro-R&B sans grand intérêt, plutôt space et décevant. On passe. Puis après un interlude instrumental jazzy plutôt beau, l’album repart. Le très bon « Bass in your face » remonte le niveau funky de la fin d’album (plus décevante) qui semblait commencer à s’éttoufer. Larry Graham et Marcus Miller n’ont qu’à bien se tenir. Ida représente la force féminine, avec surement une des meilleures bassiste du moment avec Nik West !

Au final un album plutôt plaisant, rythmé, énergique, parfois un peu trop ragga ou pop, mais avec de bons titres. On vous en donne l’exclusivité avec cette 1ère revue française.

Vous trouverez l’album sous forme de CD qu’en commande sur son site ou en Peer to Peer entre fans. Et en numérique dès le 24 Août 2016. Bonne écoute …

Long life to the NPG members !

 >> Site officiel

>> Son FB




About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.