Review

Label : WEA (1975) – Big Break Records (2013) Réédition

Le groove rime aussi avec Flûte ! Si Si ! La preuve. Ce disque est une perle du disco-funk aux accents et arrangements latin-jazz, que seul, Herbie le flutiste, pouvait nous faire. Voici une réédition 2013, d’un album de 1975 … au son remasterisé, et au packaging de qualité, signée BBR.

Herbie Mann, de son vrai nom Herbert Solomon, est un flûtiste de jazz américain. Dès la fin des années 50, Herbie Mann a contribué à faire de la flûte un instrument de jazz.

Il débute avec l’accordéoniste Mat Mattews et la chanteuse Carmen McRae. Dans les années 50-60, il joue avec de nombreux jazzmen (Sarah Vaughan, Clifford Brown, Clark Terry, Chet Baker, Bill Evans, …). Précurseur de la world music, il enregistre des albums intégrant des éléments puisés dans divers genres. On peut l’entendre avec des musiciens brésiliens (João Gilberto, Sergio Mendes,…), cubains (Willie Bobo… ), indiens (Vasant Rei…) ou africains (Babatunde Olatunji…).

Fin des années 60, s’éloignant du jazz et de la bossa nova, il s’oriente vers un jazz fusion mâtiné de rhythm and blues et de soul music (Avec Roy Ayers entre autres). Dans les années 70, il enregistre même quelques albums qui en plus de son jazz-funk intègrent quelques sonorités plus disco. « Discothèque » que nous vous présentons en est un bel exemple !

Tout ce beau parcours l’amène a posséder son nom sur près de 100 albums ! Un artiste incontournab le donc.

Cet album de 1975, résume bien son époque. C’est un album de reprises (à 90%), qui contient des versions féériques de standard tels que le tubesque « Hi-Jack » d’un groupe funk espagnol Barrabàs (1974) dont sa version à la flute a été samplée par Chubb Rock en 1989 mais surtout par le groupe The Beatnuts sur leur tubesque « Watch Out Now » sorti en 1999. On retrouve également l’éternel « Pick up the pieces » des Average White Band (repris par tant d’artistes), ou bien encore le hit « Lady Marmelade » de Patti Labelle retravaillé, tout en gardant le fameux refrain « Voulez vous coucher avec moi, ce soir ! ». Le son est pêchu, dansant, agrémenté de percussions sauvages et efficaces, dans le style du latin-funk-jazz. Les solos de flûte survolent l’ensemble, et chaque titre prend une dimension supérieure remplie de joie et d’allégresse.

On notera aussi la belle reprise instrumentale de « Bird of Beauty » de Stevie Wonder. La flûte d’Herbie est fluide, svelte, et la mélodie bien respectée. Sur la fin, il se permet même une reprise reggae du morceau « Guava Jelly » de Bob Marley. Le tour du monde est bouclé !

Le mieux est d’écouter avant de vous ruer sur le disque fraîchement réédité (qui contient aussi deux bonus, un morceau inédit « Orient express » et la version longue d' »Hi-Jack« ). Flûte ! On était passé à côté ! 😉

 >> Discographie



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.