Review

Label : Autoproduction

Derrière le nom enigmatique de G’S Way, se cache Gérald « GG » Bonnegrace, multi-instrumentiste (trompette, trombone, percussions, flute…) mais aussi compositeur et arrangeur de cet album. Il nous plonge avec ce premier opus,dans un esprit jazz-funk avec quelques touches latines et fusion largement maitrisées.
Il faut dire que les influences assumées de ce projet laissent rêveur : Ray Barretto, Eumir Deodato ou encore Grover Washington Jr. Excusez du peu !

Et dès la première écoute on rentre avec aisance dans l’univers de G’S Way, comme si on était en terrain connu. Ceci dit Gérald loin de seulement plagier ses mentors,a su créer un album cohérent du début à la fin, sans temps mort ou les rythmes latins (« Catch me if you can« , « Kiss and fly« , « Latin Bubbles« ) côtoient des pérégrinations afro (« Dirt Road ») et des ambiances jazz-funk quasi cinématographiques (« Faubourg Saint Denis », « Parisisco », « Escapade »…).

« Seventy Seven » est sans aucun doute une des bonnes surprises de l’année 2011 qui mérite toute votre attention. D’ailleurs l’album est maintenant disponible sur toutes les plus grandes plateformes de téléchargement légal mais mériterait largement une sortie physique (CD ou vinyl) ainsi qu’une distribution digne de ce nom. En attendant découvrez vite cette très bonne production qui prouve une fois de plus que les français savent faire de la musique de qualité surtout quand elle est influencée par le jazz. On vous aura prévenu !

 >> En savoir plus

 



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).