Review

Label : Autoproduction

En 2011, lorsque l’équipe de Fonkadelica avait découvert « Seventy Seven« , premier album de G’s Way, nous étions unanimement tombés sous le charme de son jazz-funk made in France.

Ce dernier récidive cette année avec « Patchwork« , dont l’atmosphère nettement plus groovy ne pouvait que nous séduire à nouveau! Sans bouleverser les ingrédients d’une réussite, Gérald Bonnegrace, qui cumule les casquettes de compositeur, arrangeur et multi-instrumtentiste, laisse parler ses influences les plus actuelles pour élargir le champ de ses compositions. Le jazz fusion et les influences latines sont certes moins prégnantes, mais l’efficacité du beat convainc d’entrée de jeu.

Premier constat, la guitare est plus en avant, les cocottes funky soulignent avec énergie la section rythmique plus pêchue que sur le premier opus. Claviers, cuivres, et même des nappes de cordes viennent apporter punch et mélodie à ce cocktail puissant. Les différents invités (dont Gaël Cadoux, clavier d’Electro Deluxe) permettent à chaque titre d’avoir son atmosphère propre, au gré des solistes et arrangements.

Autre évolution par rapport à « Seventy Seven » qui était totalement instrumental, le chant vient faire son apparition. Sur 3 titres, un invité différent distille son flow, apportant une nouvelle dimension à l’album. L’un est d’ailleurs en Français,assuré par Kohndo, qui nous ramène avec plaisir dans l’esprit hip-hop des 90’s, où le mariage avec le groove « live » était encore répandu chez les pourvoyeurs de rimes.

Funk nonchalant et cosy (« Once upon a time« , « Manikou » ), dynamique (« Kim helped me« ), dansant (« Take it easy« , « Gotcha« ), hip-hop (« One Nation« , « The Perfect Getaway » à la touche afro, « Took so long« ), groove lancinant (« Sainte Marie« ), G’s Way réussit le pari de mêler ses influences dans un Patchwork homogène et maîtrisé.

Conservant une belle qualité de production et les composants qui nous avaient séduits lors de sa découverte, G’s Way débride son rythme pour nous faire vibrer dans un univers bigarré, mêlant les genres avec décontraction, tel un sourire musical qu’il a toujours généreux.

Disponible en digital et dans un élégant double LP, pour l’apprécier comme il se doit.

>> En savoir plus




About the Author

Alex Kapel
Administrateur et rédacteur depuis 2011, je suis avant tout amateur de raw funk. Musicien et collectionneur de wah wah, il fallait bien un breton dans l'équipe de Fonka... Yec'hed mat!!