Review

Label : Motema Music

Si vous êtes fâché avec le jazz, Gregory Porter va sans aucun doute vous réconcilier avec cette musique souvent considérée comme difficile d’accès à un large public.
Cet album sorti au début de l’année 2012, mêle agréablement jazz, soul et gospel… Ce n’est pas tout à fait un hasard puisque la maman de ce grand gaillard était pasteur dans une église californienne, ce qui explique sa vocation aujourd’hui grâce aux chants religieux qui l’ont bercé dans son enfance.
Rappelons également qu’il se fit connaitre avec son premier album « Water » sortie en 2010 sur le label Motéma Music qui lui a permi d’être nominé au Grammy Awards dans la catégorie de meilleur album de jazz vocal.

« Be Good » est donc  la deuxième mouture studio de Gregory Porter beaucoup plus tournée sur l’amour, l’amour familial, l’amour entre les gens en général mais dans un esprit beaucoup plus soul ! Mais attention, le jazz garde une place très importante ici. D’ailleurs ses influences principales sont reconnaissables : Marvin Gaye, Donny Hathaway, Nat King Cole…Bref un pur régale pour les oreilles !

On commence l’album avec le titre « Painted on canvas »qui nous met tout suite dans cette ambiance relaxante et apaisante, puis s’enchaine le titre éponyme « Be good (lion’s song) » surement le titre le plus connu de cet enregistrement. On accélère d’un cran avec « On my way to Harlem » où il rend hommage à l’énergie et aux artistes qui sont sorties des rues de Harlem. Et les titres s’enchainent, sans jamais nous lasser « Real Good Hands »,« The Way You Want to Live » chanson dédicacée à Amy Winehouse qu’il interpréta quelques jours après le décès de la jeune diva au Blue Note à New york.

Mais le morceau qui marquera cet album restera sans contestation le magnifique « Mother’s song » clin d’œil a sa mère qui éleva seule ses sept enfants avec courage et amour. Et pour clôturer ce disque, notons une reprise acapella de la grande dame du jazz des années 40, Billie Holiday avec son titre « God bless the child ».

Le jazz n’a pas fini de vous surprendre chez Fonkadelica !

>> Le site officiel



About the Author

Maas
Pur produit de la culture urbaine parisienne mais désormais expatrié en Anjou, Maas, animateur du show radio Fonkadelica est également graffeur et fait partie à ce titre de la Zulu Nation branche Super Bad Chapter. Passionné autant par les musiques soul, funk, afro... que par le hip hop, il aime dénicher les oldies 70's et 80's comme les nouveautés plus contemporaines parfois méconnues ! Son seul défaut : il est fan du PSG ! ;-)