Review

 Label : Hip Bop Records

Cet album devrait être reconnu d’intérêt public !
Comme toujours, Fred Wesley se sert de ses influences pour créer son style si particulier et immédiatement identifiable. On passe successivement du funk au jazz en passant même par le blues. Inutile de dire combien la section de cuivres, composée de Ernie Fields Jr ( alto et tenor sax, flute ), Gary Winters ( trompette ) et Fred, est efficace. Les ballades sont plus surprenantes. Tout en conservant ce groove qui a fait sa réputation, Fred Wesley réussit à toucher nos émotions. C’est le cas sur  » I Love You Like A Brother « ,  » Andrea  » et sur le somptueux  » E.Mail For Dad « . Plus surprenante encore est l’utilisation de la cornemuse sur  » Ernie’s Bag «  ; L’artiste expérimente toujours.

Quand à la qualité des musiciens, elle est bien réelle et indiscutable. Le contraste entre la finesse du jeu de guitare de Reggie Ward et le groove de Michael Mondesir ( basse ) et Bruce Cox ( batterie ) donne une légèreté à l’ensemble. L’interprétation ne tombe jamais dans la démonstration technique, souvent tentante lorsqu’on dispose de musiciens d’un tel niveau.

Bref l’un album hors des modes que vous écouterez pendant longtemps avec un plaisir toujours intact. Certains diront que cet album à l’image d’ailleurs des derniers opus de Macéo Parker est sans surprise ! Certes, mais il est parfois bon de se faire plaisir sans toujours chercher l’effet novateur. C’est le cas ici. Fred et ses musiciens se font plaisir, Ils nous font plaisir !

 



About the Author

Christophe Augros