Review

Label : Cultures of Soul

Evans Pyramid n’est autre qu’un groupe de boogie / disco-funk créé par André Evans, un jeune artiste afro-américain né à Brooklyn, et qui évolua après à Philladelphie (où il jouera notamment avec « Dyke and the Blazers » et « The Delfonics« ).

André Evans a écrit aussi dans l’ombre pour Lou Rawls, O.C Smith et même Isaac Hayes pour qui il tenait parfois la batterie ! Rien que çà ! Fasciné par les ovnis et les pyramides il se lance alors dans une carrière solo d’artiste et producteur de son boogie-funk. En 1978 il créer ses premiers titres sous le nom d’Evans Pyramid, qui sortent en 12 inch sur le label Funk Records. Plusieurs maxis sortent, sans que cela donne naissance à la sortie d’un LP entier ! Ironie du sort, à cette époque l’Amérique vit le lancement de la carrière de Prince , et les producteurs d’Evans hésitent à le mettre en valeur sur les ondes, car son style ressemble trop au Kid de Minnéapolis ! Finalement un disque sortira en seulement 6 exemplaire, sorte de test pressing qui n’ira jamais plus loin que la sortie de presse !

Si le style est beaucoup plus influencé par l’esprit disco-funk de l’époque que par l’énergie du son de Minneapolis, quelques sonorités, un peu psychédeliques, parties de guitare ou violons n’en sont pas si éloignés que ça ! Les rythmiques tapent comme des claquements de mains, les synthés diffusent des petites bruits cosmiques, des nappes de notes répetées se chargent de donner l’ambiance disco-funk, et les prises vocales ne sont pas toujours très réussies car les micros saturent, crachent. Ajouté à ça, un son de vynil, qui  reste d’origine, un peu crachant, et vieillot, comme on les aime.

On retiendra le titre repris et redécouvert en boucle par les nombreux Dj spécialisés en 2003 sur les dancefloor, « Never gonna leave you », et le « Soul Petrol » plutôt rigolo. On a adoré le très Sly-Prince sound de « Simply I love you » avec un rythme plus lent et une basse légère.

Cette réédition propose aussi 4 inédits, qui sont des morceaux composés au début de l’histoire du groupe, pour se chauffer et séduire les maisons de disques. Certains sont encore à l’état de maquettes, d’autres sont de la période post-groupe dans les années 80’s avec un son plus moderne, mais cela reste des titres plus anodins, moins réussis. Bref du bonus quoi !

Merci à Cultures of Soul, label américain de Boston qui nous a ressorti cette anthologie un peu UFO ou non identifié 😉 dont la pochette est plutôt sympa. Ce n’est pas le disque du siècle mais çà vaut un détour. Sorti en cd et LP.

>> Site du label avec extraits




About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.