Review

Label : Wah Wah 45’s

L’afrobeat a le vent en poupe depuis quelques années avec un impressionnant regain d’attention du publique pour ses rythmes endiablés issus d’une habile fusion entre musiques traditionnelles nigérianes (juju et highlife), funk, soul et jazz. Fela Kuti, instigateur de cette nouvelle verve contestataire envers un pouvoir politique corrompu et Tony Allen, artisan de sa rythmique accrocheuse et enivrante, ont posé les jalons de cette révolution musicale au début des années 70 à Lagos.

Au début des années 80, Fela forme son groupe Egypt 80 qui succède à Africa 70. C’est à cette époque que le jeune Délé Sosimi, natif d’Hackney à l’est de Londres (en 1963) mais ancré dans la culture de son Nigeria d’origine, rejoint le mythique orchestre jusqu’à la création en 1986 du Positive Force avec Femi Kuti. La mort de Fela en 1997 motive le chanteur, directeur musical et claviériste à se concentrer sur sa carrière et à poursuivre de son côté l’œuvre militante du maître-mentor en y intégrant davantage de sonorités jazz, deep funk et latino. Devenu leader, Il fonde son propre orchestre et incorpore davantage le piano à son afrobeat bouillant et racé. En 2002, il publie son premier opus solo « Turbulent Times », s’en suivront une quantité impressionnantes de projets et de collaborations jusqu’à la sortie en 2007 de son second LP « Identity« . Délé, fondant parallèlement à Londres la Dele Sosimi Afrobeat Foundation où il enseigne activement, se produit sur les scènes du monde entier et participe aux plus prestigieux festivals, de Montreux à Calgary en passant par Oslo et Vienne.

De retour au studio, il nous offre via l’exigent label Wah Wah 45 le brulant « You No Fit Touch Am« , un album engagé et servi aux petits oignons par le producteur Benedic Lamdin que l’on connaît mieux sous le nom de Nostalgia 77. Le disque fut enregistré dans la capitale britannique aux Fish Market Studios.

Les ingrédients inhérents à l’afrobeat et à son groove diablement infectieux sont de mise, si les précédents efforts de Délé lorgnaient de façon plus flagrante sur le funk et le jazz (on se souvient du titre « Turbulent Times » et ses accords de piano acoustique), l’artiste nous propose ici un retour aux sources à travers 7 pistes dont la plus courte dure 6mn10s !

Le format est imposé par la montée progressive de la machine à danser, « You No Fit Touch Am«  s’ouvre avec la bombe « E Go Betta » où la guitare lance un phrasé puis une autre la rythmique typiquement highlife et ainsi entrent dans la vibe tous les instruments de l’Afrobeat Orchestra, batterie, basse, section cuivre massive puis clavier…

L’ambassadeur Délé Sosimi au chant y clame haut et fort ses opinions politiques, il exhorte les nigérians dans le second morceau (aussi second single) « Na My Turn » à reprendre les rennes de leur pays en œuvrant pour un vrai changement: « We no want government by soldiers… Government by self-determination… ».

Dans le titre éponyme, Délé nous vend le pouvoir ensorceleur de l’afrobeat, une invitation à la danse et à la transe sur les rythmes fondateurs yoruba.

« We Siddon We Dey Look (Straight Molin’) » nous renvoie dès l’intro de ses guitares à une autre référence musicale à laquelle Fela était aussi sensible, le funk écorché et tranchant de James Brown. Le chanteur explique qu’entre la fin des années 70 et aujourd’hui, les choses n’ont finalement pas tant changé dans son pays d’origine, la terreur a d’autres visages, il cite la tristement célèbre secte Boko Haram active depuis début 2000 et issue de la région nord-est du Nigéria.

« Sanctuary » est le premier single de l’opus, avec sa rythmique incisive et urgente il nous appelle à le suivre dans son sanctuaire, sans doute un ailleurs de plénitude, de liberté et de paix. On se souvient alors du No Place For My Dream d’un Femi Kuti plus pessimiste !

« You No Fit Touch Am«  est un disque parfait, tant pour sa masterisation (l’expertise de Nostalgia 77 y est pour quelque chose) que pour son aspect artistique irréprochable, il vise autant à nous faire danser qu’à éveiller en nous une conscience militante endormie par un confort superficiel. Le producteur électro Titeknots, issu de l’excellente écurie anglaise Tru Thoughts Records a réalisé un remix jouissif de « Sanctuary », punchant le titre à grands renforts de beats house, dont ses fameux crochets bass drum foudroyants et autres clap assommants ! Un véritable obus chargé d’ondes positives à lâcher sur le dancefloor… (Et à télécharger ICI)

>> Site Officiel



About the Author

Dj HIKO
Dj HIKO est un grand amateur de tous les grooves et musiques du monde. DJ et passionné habitant du PACA, il rejoint l'équipe fonkadelica, pour de belles chroniques ...