Review

Label : Polydor

Un bail que l’on n’avait pas entendu parler de lui et pourtant, il est revenu. Le retour de Cody ChesnuTT, c’est pas une blague. L’adage n’a jamais été aussi vrai : tout vient à point à qui sait attendre. Landing on an  hundred est une pure merveille. Cet opus est le fruit de ses voyages, de ses rencontres et surtout de la vie. Pour ce dernier album, l’enfant chéri de la Soul nous fait partager un peu de son intimité. Il évoque des sujets beaucoup plus profonds et se dévoile en toute simplicité. Maintenant papa, ce nouvel album est le fruit d’une réflexion spirituelle face au nouveau rôle de sa vie.

Après un retour peu remarqué en 2010 avec un EP 6 titres Black Skin No Value suivi d’une discrète tournée en Europe, aujourd’hui, on est loin des regards langoureux de Headphone Masterpiece. Ce double album était rock, expérimental mais aussi enregistré en quasi autarcie avec une simple console 4 pistes. 10 ans plus tard, casque de guerre sur la tête, l’enregistrement est bien plus élaboré avec, on l’imagine, plus de moyens. L’Artiste est toujours là, plus traditionnel.

Musicalement, rassurez-vous, l’album est clairement Soul. D’ailleurs, le premier morceau Til I Met Thee donne tout de suite le ton, mais Cody ne s’arrête pas là. Grand seigneur, il nous gâte avec de belles sonorités électriques et des rythmes chauds. Les influences fusent de partout sans jamais se bousculer. Au contraire, elles se complètent allant même parfois jusqu’à former un tout.

Vocalement, Cody maîtrise bien son art. Capable d’être douce et puissante à la fois, sa voix nous touche. Pas besoin d’être bilingue, on comprend tout de suite si le sujet est grave, triste ou joyeux. Le chanteur sait nous faire vibrer avec notamment des tonalités qui, parfois, peuvent nous rappeler la voix caressante de Marvin Gaye et parfois celle de Keziah Jones avec sa façon qu’il a de chanter son Bluefunk.

Tout cet album est truffé d’influences aussi différentes les unes que les autres et ce qui est bon et fait du bien c’est d’entendre une musique sincère. Chaque son est vrai. Du coup c’est frais ! On rock avec I’ve Been Life, on ferme les yeux sur What Kind Of Cool (Will We Think of Next), on sourit en écoutant  Love Is More Than A Wedding Day, tout est là pour passer un pure moment de plaisir.

Enregistré au Royal Studios de Memphis où de grands noms ont posé leurs notes, Cody ChesnuTT a réussi un tour de maître avec un album brillant. Landing on an hundred promet de vous faire voyager. Chaque instrument a sa place, chaque son est net et tout ça avec  classe et sans fioritures, jamais. L’opus est riche sans pour autant être brouillon. Il est tout en harmonie. L’Artiste, devenu père, propose de revenir à l’essentiel. Cody ChesnuTT est plus serein et l’écouter, ça fait du bien.  Landing on an hundred, un périple signé Cody ChesnuTT

>> Site

 



About the Author

Funkadelica Chica
Petite touche girly de l’équipe, j’ai grandi avec Purple Rain. Adepte de la basse qui slap et du gros Funk qui tâche, j’aime ressentir la musique, la partager, la découvrir. Passionnée d’écriture, proposer ma participation à Fonkadelica était une évidence. Du coup, je chronique et me laisser guider par mon oreille.