Review

Label : Byron Lee Miller Studio LLC

L’enfant symbolique de Bootsy Collins et Marcus Miller a réssuscité ! C’est officiel ! Voici une très belle suprise d’été … Mister Byron MILLER, bassiste surdoué, et compositeur à ses temps perdus. Tout est dans le titre de l’album « Psycho Bass », c’est à dire que l’ambiance globale est celle d’un album de Basse, aux sons psychédéliques, comme peut le faire un certain Bootsy. Même la voix de Tim Owens qui assure le chant sur plusieurs titres, ressemble étrangement à celle de Willams Collins. Mais passons. Il n’y a pas que çà dans l’album …

Parlons un peu de sa carrière : Byron a travaillé avec les meilleurs et a participé aux enregistrements d’une bonne quarantaine d’albums mythiques du funk-jazz. 14 albums enregistrés avec George Duke ! D’autres avec Roy Ayers avec qui il a commencé sa carrière. Puis Carlos Santana, The Crusaders, Herbie Hancock, Chaka Khan, Marvin Gaye (« Final Tour »), Foley, Lalo Schiffrin et même Beyoncé ou Whitney Houston… Regardez plutôt son impressionnante discographie dans laquelle il a assuré la basse, vous reconnaiterez beaucoup de pochettes !

Voici donc un très bon album, produit aux USA (Los Angeles), avec des invités de prestige. Byron a travaillé avec George Duke himself, juste avant sa mort. Un titre « Oh, Really » est composé par Duke, et il assure aussi l’orgue Rodhès sur deux autres titres (dont la reprise de « Higer Ground » de Stevie Wonder).

Autre apparition de renom, la miss Sheila E., en personne, vient assurer les percussions sur le titre « Psycho management« . La batterie sera essentiellement martelée par Rick Jordan sur la plupart des titres, mais le grand Ndugu Chancler fera aussi deux titres (ceux avec Duke).

 Le 1er titre « Psycho bass » donne le ton, avec une ambiance sonore à la Space Bass de Bootsy. Planante, psyché, langoureuse, sexy … Même effets vocaux de Tim Owens, et du jam, du jam !

« Heart’s Horizon » est une ballade plutôt smooth jazz. « Oh Really« , le 1er titre avec Duke, est un titre au groove binaire assez lent, mais efficace, où la basse parle et effectue la mélodie. Plus loin « Spoken Funk » réveille le fonk salé, des gimmicks vocaux, de l’orgue, de la basse pour faire la rythmique … que du bon. Puis, « Apples & oranges » propose une rythmique plus nu-soul où la guitare de Darell Crooks se délecte sur un beau solo qui répond à la Basse de Byron.

A suivre, une suite de morceaux à la cool, très smooth, où la basse glisse et se répand. Rien de très novateur, mais c’est très bien exécuté. On passe un bon moment, jusqu’au bout du disque, qui se termine sur avec un titre énormément funky et plus speedé, « Psycho jazz dance« , avec un sax bien sympathique et de l’orgue à revendre ! Fonky ! Et on se fait finir en beauté avec « Remember the Time« , titre très Graham (Larry) avec une basse slappée.

Le tour est complet et bien joué ! A vous de profiter de cette belle découverte … L’import du Cd vaut le coup !

>> Le facebook

 

>> Commande du CD

 



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.