Review

Après trois albums chez Tru Thoughts (un véritable album studio sorti en 2005 « My favourite letters » et deux compilations résumant ses collaboration et remixes « Under the Munka Moon » et « Under the Munka Moon II » sorties respectivement en 2004 et en 2006) Alice Russell décide de sortir son album « Pot Of Gold »  retour sur un nouveau label en 2008, le sien : Little Popett Records ! En effet voulant prendre son destin en main, avoir la totale maîtrise de son art, celle-ci a décidé de créer sa propre structure afin de faire rimer créativité avec liberté. Elle s’entoure malgré tout de son producteur de toujours : TM Juke. On ne change pas une équipe qui gagne !

Ce nouvel album met en valeur indéniablement tout le talent vocal de Alice. Celui-ci puise dans des inspirations diverses mais complémentaires : nothern soul (décidément très à la mode en ce moment), jazz, raw funk, gospel et même pop. Si quelques titres sont tout de suite repérables pour être des bombes dancefloor potentielles : « Turn and run » ou « Two Steps » par exemple, l’esprit général de l’album est de proposer des compositions plus introspectives, qui mettent en avant l’énergie soul au sens littéral du terme, c’est-à-dire celle où l’âme prend tout son sens. La musique est véritablement au service de sa voix donc et non l’inverse. Par exemple, la réinterprétation du « Crazy » des Knarls Barkley met tout le monde à l’amende sans aucun problème ! Un des titres les plus intéressants est « Let us be loving », avec son gimmick électronique, pâte reconnaissable de Tm Juke, qui ne tombe pas pour autant dans une mièvrerie à la sauce trip hop. Enfin mon coup de cœur ira sur « Got the hunger ». Une guitare rythmique efficace, un solo d’orgue, jouissif, une orchestration épurée mais qui monte en puissance, des voix gospels dans le refrain, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un morceau qui plaira aux aficionados.

« Pot of Gold » est de toute façon rempli de hits underground potentiels. Et soyons clair Alice Russell a réussi à s’installer définitivement parmi les artistes incontournables dans l’univers de la soul music ! Alice a vraiment ce tout petit supplément d’âme, cet indéfinissable charme, cette petite flamme !

>> Sa discographie
>> Notre Interview



About the Author

Boogie Bass
Co-créateur du webzine Fonkadelica, Boogie Bass est également responsable de l'emission de radio du même nom et dee jay à ses heures perdues (premières parties de Keziah Jones, Macéo Parker, Souljazz Orchestra, The Excitements, Amp Fiddler...).