Review

Label : Stax

A l’occasion des rééditions des classiques du label Stax en digipack avec un son remasterisé en 24 bit je vais vous parler d’un groupe de soul ou plutôt d’un collectif de musiciens parfois méconnu : 24-Carat Black. Le concept album Ghetto : Misfortune’s Wealth sort en 1973 et est mené par Dale Warren qui est le producteur de Stax et également arrangeur. Il produit et arrange d’ailleurs tout cet album aux accents « soul revendicatrice » qui n’hésite pas non plus à titiller nos posterieurs avec un groove funk bien ficelé. Cet album à un son assez particulier puisque malgré le nombre impressionant de musiciens, il a su garder un cadre intimiste voire même un peu oppressant par son côté triste, il ne faut en effet pas oublier qu’il est conceptuel et parle de la misère des ghettos noirs américains ; de plus il faut rajouter à cela un enregistrement soigné (qualité de la réverberation sur tous les instruments) qui a duré seulement 12 heures ! Mis à part les voix rajoutées en overdub tout a été enregistré live.

Ceci donne un album intime mais parfois aussi un peu déroutant par la redondance de certains passages comme sur le très long « Powerty’s Paradise » (12 min 40!). Les voix des 3-4 chanteurs/chanteuses touchent par leur sincerité, comme sur « In the Ghetto » ou la 2ème version de « Mother’s Day », les arrangements ont aussi la grande classe, parfois épuré pour poser une ambiance particulière ou plus dans un style funk 70’s pour garder quelques touches d’optimisme. La preuve est fait par « Brown-baggin' » ou l’excellent « 24-carat black (thème) ».

24 Carat Black est l’expression de ce que la soul-funk du début des 70’s a su faire, c’est à dire des albums d’une qualité rare, sachant parler de la condition des noirs américains avec classe et sans prétention. Bref, un excellent album inspiré, à réécouter seul un soir de pluie ou bien en piochant dans les morceaux les plus funk avant une soirée afin de se mettre dans l’ambiance.

>> Discographie

 




About the Author

Da Funk Doctor