FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


News

18 juillet 2013

MONTREUX JAZZ FESTIVAL : PRINCE L’artiste complet

Fonkadelica était présent au grand festival de jazz de MONTREUX, en Suisse sur les bords du lac Léman, du 13 au 16 juillet 2013. Notre venue était principalement dédiée à la présence de Prince, le petit génie de Minneapolis, qui avait tant marqué l’édition de 2009. Les attentes étaient grandes, la pression aussi sur les épaules frêles de l’artiste !

Avant 2007, il n’avait pas daigné venir au festival. Puis Claude Nobs, l’organisateur (décédé en janvier 2013), avait réussi son rêve et son pari, celui de décider Prince à venir dans l’auditorium Stravinsky. Depuis une réelle amitié liait les deux hommes et Prince ne pouvait pas ne pas venir lui rendre hommage. Le festival est réputé depuis 1967, il accueilli toutes les grandes stars de Jazz, du R&B et de la Soul (mais aussi du Rock) chaque été, et il ne lui manquait plus que Prince à son tableau de chasse ! Prince s’est fait attendre mais en a ressenti aussi très vite les bénéfices, car ces shows en 2007 et 2009 l’ont poussé encore plus au statut de légende. il l’a vite compris et sa présence à l’édition 2013 faisait fantasmer plus d’un amateur de musique. En voici l’histoire …

montreux-jazz logo

Depuis 5 mois, Prince pense, imagine et prépare ces trois shows qu’il voulait éclectiques, à son image. En février, il auditionnait deux nouvelles équipes et les faisait répéter dans un restaurant sélect de Minneapolis (Le Dakota Jazz) … dans le but de préparer Montreux ! Il voulait trois shows différents, et les enregistrements du Dakota Jazz club laissaient présager le meilleur.

tous et cuivres

1er round ! 13 juillet :

Prince est revenu sur son statut de showman et de funkier invétéré. Après une prestation magique à la guitare en 2009, il revient cette fois ci, avec un 1er set totalement Funk, sans jouer d’instrument, mais en misant tout sur le jeu de scène, le show, sa voix, sa coupe Afro naturelle et une section de cuivres titanesque de 11 souffleurs, capables de danser, de faire du théâtre, de s’amuser et de créer des arrangements pêchus de n’importe quel standard. L’idée semble rapidement se diriger vers un show enlevé, festif, où Prince en grande forme, ne fait que chanter, danser et diriger son groupe de 22 personnes sur scène ! L’esprit des musiciens qui l’ont fait rêver est mélangé dans un grand shaker, tels les Tower of Power, Sly, Curtis Mayfield, EWF, James Brown … chose qu’il avouera textuellement dans ce 1er show, pour expliquer son désir.

Le show nous rappelle l’époque Parade (1986) ou bien Sign O The Times (1987) où l’artiste courait dans tous les sens, se languissait sur des solos de cuivres … et débordait d’énergie pour faire se soulever le public. Grand moment donc !

La set list est originale, des titres rares, des nouveautés, des reprises en medley, le meilleur de son funk, pour au final un super concert enjoué, scéniquement très festif et sans réelle pause. Qui peut ouvrir et finir son show avec un titre rare tiré de son back catalogue sans pâlir et avoir peur de décevoir son grand public ? Prince ose et s’engage dans la démarche artistique … et dégaine un « Strays of the World » de l’album 4cds Crystal Ball, et finit son show avec un outake retravaillé en 2012, « Extralovable« . A ceci, vous ajoutez la juste bonne dose de Hits (1999, Days of Wild, Purple Rain en version simplifiée et hommage à Claude Nobs) … pour un set parfait pour l’ouverture du triptyque.

Seul regret, qu’il n’ai pas montré son talent d’instrumentiste lors de ce show, de manière volontaire, et très frustrante ! Et le groupe des filles en base rythmique, n’est pas au top dans le registre Funk !

after

La soirée s’est poursuivit au Jazz Lab, autre salle du festival, à 2h du matin pour une Official afterparty NPG, Starring Larry Graham et son GCS ! En fait un vrai show entier de son ami Larry Graham, bassiste funk de renom, dans lequel sont venus se glisser des membres du NPG (cuivres et Shelby J) et une petite apparition du maître (Prince) sur le jam de fin, où il est passé quelques minutes gratouiller la guitare et secouer un peu l’orgue. Prince n’a pas fait l’after habituel, il a laissé son ami bassiste diriger les autres membres. la fête était belle, funky, mais aussi fatigante et frustrante !

946247_10200311486652202_450323686_n

2ème Round ! 14 Juillet :

Pour nous, le show le plus décevant, le moins réussi. Prince a cherché à refaire le rapt du jour précédent, mais en ajoutant des medleys déjà vu de hits. Puis, il cassa lui même le rythme du show, en sortant de scène au moins 4 fois, alors que le public était chauffé à blanc par un excellent 1er medley contenant « Act of God » et « Partyman » … Les cuivres se préoccupaient plus de leur aspect scénique que de leur son et mise en place, Prince était embourbé dans sa volonté de placer des hits dans ses prestations, et le public un peu fatigué de la claque de la veille. Bref, un deuxième soir sans jouer d’instrument lui-même à Montreux, ce n’était pas possible. Il s’en est rendu compte, et a tenté des jams plus ouverts sur la fin, mais le mal était fait ! C’est Prince ! Génie un soir, frustrant et déconcertant un autre soir ! Que pouvait-il faire ? Hé bien s’il avait écouté son idée des répétitions au Dakota en février, un show entièrement Jazz avec des moments de piano aurait été bien suffisant ! Et lui aurai permis de montrer toute l’étendu de son savoir faire et talent. Le 3ème soir était donc crucial pour ne pas rater son festival …

995110_522279297826715_2087358457_n

3ème Round ! 15 Juillet :

Le feu d’artifice en retard ! La grosse claque ! Le rappel à tous que Prince est bel et bien l’artiste le plus complet de sa génération !  Il a enfin sorti l’artillerie lourde, la guitare, le piano, le sampler et le look Rock and Roll ! Entouré de son trio de filles, les 3rd Eye Girl (avec Hannad Ford Welton à la Batterie, Ida Neilsen à la Basse, et Donna Grantis à la guitare) … il a décapité les suisses et fans présents avec un set énergique, rock, brut, avec des interprétations divines d’anciens tubes ou même de morceaux rares et discrets des 1ers albums. Tout est réarrangé, repensé, aucune pause, tout s’enchaine à merveille, le son est puissant, ses solos parfaits, la technique est là … l’âme de Jimi Hendrix se ressent.

Montreux est sous le choc ! Les fans attendaient ce show préparé depuis 3 mois sur la côte Ouest américaine, dans des petits clubs. La récompense est là ! Prince n’a rien perdu de son savoir faire de multi-instrumentaliste … de son touché au piano (magnifiques versions de « The love We make » (1996) ou de « The Max » (1993) ; aux envolées de guitare sur « FixUrlifeUp » et « Screwdriver » (ses nouveaux titres dispos sur ITunes et bientôt sur le nouvel album des 3rd Eye Girl), « Let’s go Crazy Reloaded« , « Sometimes It snows in April« , « Guitar » (énorme ce soir là), « Dreamer » … etc etc.

On en prend plein en peu de temps, Prince rit, radieux, il sait qu’il a conquis tout le monde sur ce dernier show. Et pour nous achever, il se lance dans les rappels sur une version magnifique d’une ballade inédite « Breakdown« , fait rentrer de nouveau les cuivres et se lance plus tard dans un sampler set où il peut laisser exploser les hits, mais cette fois ci agrémentés de Jams. Il fait monter des gens sur scène, et monte le son, pour une géante fête finale !

Larry Graham empoignera la basse d’Ida, lors du jam final sur « Love » (2006), Chelsea Rogers (la mannequin) se trémoussera, et Prince nous lancera un « Montreux, this is my House now ! » avant de planter le micro au sol ! Magique !

Avec ce dernier show, que nous risquons de retrouver en France en Septembre, il assoit son statut de star, magique et capricieuse ! Mais, avec des shows pareils, on cède tout au fils du roi !! Montreux l’a bien compris !

46097_522278831160095_1468614210_n

Article rédigé par Mpls, et aidé par Grand Gjé (le Godzilla) pour la réflexion … 😉

montreux 2013

 >> Site commercial de Prince et 3rd EYE Girl

Line Up :
Prince – vox, cowbell, electro pad, guitar, piano Hannah Ford – drums Andrew Gouché – bass Ida Nielsen – bass & guitar Donna Grantis – guitar Cassandra O’Neal – keyboards, vox Shelby J. – vox, tambourine, electro pad Elisa Dease – vox, tambourine Liv Warfield – vox, tambourine, cowbell BK Jackson – saxophone Marcus Anderson – saxophone Adrian Crutchfield – saxophone Sylvester Onyejiaka – saxophone Keith Anderson – saxophone Lynn Grissett – trumpet Steve Reid – trumpet Phil Lassiter – trumpet Nick Marchione – trumpet Roy Agee – trombone Joey Rayfield – trombone Damaris Lewis – dance

 



About the Author

Mpls
Administrateur et Co-créateur du site. Fan de funk et de toutes les musiques décrites ici ; mais surtout grand admirateur de Prince. N'hésitez pas à me conctater pour toutes infos ou échanges.




 
Derniers articles
 

 

MIGHTY VAMP : le nouveau jazz-funk deep funk de Madrid

Tweet Email CevherShare Tweet Email Ce quatuor espagnol arrive en force sur la nouvelle scène Deep jazz-funk, en provenance de la capitale, Madrid, ces garçons on le groove dans leur veine. Fort d’une expérience de sc...
by Fonkadelica
0

 
 

2ème album soul jazz de LLORCA : Le DJ revient

Tweet Email CevherShare Tweet Email LLORCA, alias Ludovic Llorca, est un DJ musicien, fils d’une mère férue de musique, en particulier de musique noire-américaine et d’un père analyste-programmeur (métier peu ...
by Fonkadelica
0

 
 

Livre : « PRINCE LIVE 1979-1980 : THE FIRST TOUR »

Tweet Email CevherShare Tweet Email Funk*U est un magazine spécialisé dans la musique Soul Funk, et ce, depuis 1995. Le 15 avril 2017 paraîtra le livre, « Prince Live 1979-1980 : The First Tour », rédigé par les membres ...
by Fonkadelica
0

 




27 Comments


  1. Absolument pas d’accord sur le 2nd show qui était le plus funky en fait. J’ai préfère le 1er mais le 2nd était « Funky as you wanna be ». Réécoutez Let’s Work… pour le 3eme show, bien sûr, mais sa guitariste n’est pas au niveau. Le 1er soir reste le meilleur pour moi. Peace.


  2. RT @Fonkadelica: MONTREUX JAZZ FESTIVAL : PRINCE L’artiste complet: Fonkadelica était présent au grand festival de ja… http://t.co/MoBzIS…


  3. Live Report de @Fonkadelica : Prince au Montreux Jazz Festival, l’artiste complet: http://t.co/FiqLZEycQU


  4. RT @Fonkadelica: MONTREUX JAZZ FESTIVAL : PRINCE L’artiste complet: Fonkadelica était présent au grand festival de ja… http://t.co/MoBzIS…



Laisser un commentaire