FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


Live

31 mai 2016

INCOGNITO – Live au New Morning : report et photos

Avec trois dates d’affilée au New Morning, avec jeudi et vendredi complets, et samedi vraiment bien rempli, Incognito démontre s’il en était besoin qu’il a une bonne place dans le cœur du public. Même si la scène risque d’être petite pour accueillir toute la troupe, nul doute que l’ambiance club de la salle de la rue des Petites Ecuries est l’écrin parfait pour recevoir cette figure emblématique de l’acid-jazz et ses 35 ans de carrière. Retour sur la fièvre du troisième soir, le samedi 21 mai où nous étions présents.

Incognito_2016_05_21_05

21h05, la troupe démarre par un instrumental afin d’aiguiser nos papilles auditives. Point de première partie mais finalement le public paraît suffisamment chaud pour s’en passer ce soir. Puis Bluey, bavard enjoué et souriant devant l’Eternel, raconte ce vendredi soir de 1978 alors qu’il travaillait dans une boutique de disque – des vinyles précisera-t-il – où le camion de livraison amena le premier disque de Prince, For You. Et le groupe de lancer un court extrait de Purple Rain en hommage au musicien décédé.

Incognito_2016_05_21_02

Les hommages, il y en aura beaucoup, Bluey citant souvent les maîtres comme il les appelle : Stevie Wonder, James Brown, Sly, Bob Marley, John Lennon. Et de tancer le public quand celui-ci ne montre pas assez d’enthousiasme à l’évocation de ces noms illustres ! Incognito jouera d’ailleurs quelques titres de Stevie Wonder. Pour l’heure, Vanessa Haynes chante Talkin Loud.

Incognito_2016_05_21_17

Quel dynamisme dans cet ensemble porté par un excellent son ! L’enthousiasme, les sourires des musiciens, leurs échanges rendent cette soirée vraiment belle. Le public apprécie, salue le solo de sax de Goodbye Yesterday, danse dans le fond du New Morning, en un mot, répond positivement à la proposition festive du groupe.

Incognito_2016_05_21_11

Jamais à court de mots farfelus, Bluey indiquera que Katie Leone est anglaise, qu’elle vient de Leicester, endroit où il n’aurait jamais dû rien se passer mais dont l’équipe de foot a brisé l’anonymat en quelque sorte (pour nos lecteurs peu fans du ballon rond, Leicester est une équipe peu renommée du championnat anglais qui a remporté le titre de champion cette saison).

I See The Sun sera l’occasion pour le chanteur de rendre hommage à la vie, d’indiquer qu’à l’heure actuelle, nous avons besoin de compassion en quelque sorte.

Incognito_2016_05_21_08

Good Love clôture vers 22h00 la première partie du spectacle, le groupe proposant un entracte de vingt minutes. Et Bluey, toujours aux commandes de la communication, d’expliquer que cette pause est en fait un soutien au New Morning et à son staff de passionnés. En effet, cet entracte doit permettre aux spectateurs d’aller au bar, de consommer et ainsi de faire rentrer de l’argent dans les caisses de la salle. C’est clair et net et plutôt bienvenu. D’autant qu’il fait très chaud au New et qu’une bonne bière fraîche peut être bienvenue. A consommer avec modération, cela va sans dire !

Les fans accueillent de leurs applaudissements le retour de la troupe pour cette seconde partie qui sera plus « musicienne » puisque truffée de solos. On verra même Vanessa Haynes se poster aux percussions.

Incognito_2016_05_21_19

Il est 23h10 quand la fête prend fin sous les vivas d’un public ravi, à juste titre : la prestation était excellente. Bluey présente sa troupe, melting pot impressionnant de nationalités : les musiciens viennent d’Italie, de Macao, d’Allemagne, du Portugal, de Trindad et Tobago, de partout en fait ! Et de remercier une nouvelle fois la salle et son équipe de passionnés avant de conclure que quelle que soit notre couleur, nous sommes « one nation, one love » alors que les enceintes lancent « One Love » de Bob Marley pour clôturer cette belle série de trois concerts.

Vivement le prochain !

Setlist Incognito :

Expresso Madureira

Purple Rain (reprise Prince)

Talkin Loud

Goodbye To Yesterday

I See The Sun

I Love What You Do For Me

As (reprise Stevie Wonder)

Good Love

—-

Still A Friend Of Mine

Colibri + Bass Solo

Percussion & Drum Solo

Step Aside

Don’t You Worry ‘bout A Thing (reprise Stevie Wonder)

Hats

Always There

Everyday

Incognito_2016_05_21_20



About the Author

Lost
Ma came, c'est le metal mais je me soigne en restant ouvert à d'autres univers et tous les artistes sont intéressants à découvrir et photographier. Une belle découverte n'est jamais loin. Et la soul a cette douce qualité de caresser mes oreilles de néophyte...




 
Derniers articles
 

 

FONKADELICA webzine : c’est fini !

Voilà c’est fini ! Après bientôt 18 ans de bons et loyaux services dans le cadre de la promotion de la soul, du funk et de tous leurs dérivés, c’est avec regret, mais aussi beaucoup de bons souvenirs que l’...
by Fonkadelica
3

 
 

Fonkadelica Radio Show – spécial Northern Soul

01. Martha And The Vandellas – Dancing In The Street (Gordy / Motown, 1964) 02. The Isley Brothers – This Old Heart Of Mine (Motown, 1966) 03. The Velvet Satins – Nothing Can Compare To You (General American, ...
by Fonkadelica
0

 
 

[Compilation] AFRICAN SCREAM CONTEST 2 : la suite tant attendue !

Une décennie après la sortie du premier volume, African Scream Contest, le label Allemand, Analog Africa, fait paraitre la suite de cette compilation sous le nom d’African Scream Contest 2. Quatorze titres composent ce ...
by Fonkadelica
0

 




7 Comments


  1. RT @Fonkadelica: INCOGNITO – Live au New Morning : report et photos: Avec trois dates d’affilée au New Morning, avec… https://t.co/XA6z73…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *