FONKADELICA
Webzine Funk Soul & Groovy


Interviews

17 juin 2012

FDELUXE – Minneapolis Sound Revival (2012)

FDeluxe renaît du Fantômatique THE FAMILY, groupe lancé par PRINCE en 1985 dont l’album éponyme sorti sous le label princier Paisley Park avait fait un carton ! Les membres sont des légendes du Minnéapolis Sound. Le batteur de THE TIME, le sax de Prince et Madhouse, etc… Un grand groupe qui s’est fait si rare en plus de deux décennies mais , que nous avons eu la chance de rencontrer le 17 janvier 2012 en chair et en os pour vous en interview sur Fonkadelica. Nothing compares to them !

 

INTERVIEW du 17 janvier 2012

Par Alexandre Capelier (au mic) – Image et son : Sidney Botbol

© FONKADELICA.com

TRADUCTION

Fonkadelica : Bonjour à tous, et merci de nous accorder un peu de temps pour Fonkadelica.com ! Une question simple pour commencer : pourquoi tant de temps entre The Family et Fdeluxe ?

Paul Peterson : Vous savez nous avions tous de nombreuses choses à accomplir musicalement. Je crois que rien n’est une coïncidence et que c’était le moment parfait pour revenir.
Rien n’arrive par chance, et c’était le bon moment pour que cela arrive.

Susannah Melvoin : Oui c’était aussi à peu prè ma réponse. Cela devait arriver maintenant. Nous avons tous travaillé pendant des années en dehors du groupe. Ce n’est pas que nous devions le faire, c’est simplement que nous avions envie de le faire et que c’était le bon moment.

Il ne s’agit pas d’arriver au bon ou mauvais momnent, c’est simplement arrivé maintenant et cela a porté ses fruits. Et c’est pourquoi nous sommes ici maintenant, car la musique a parlé et nous a dit que nous pouvions jouer cela maitenant ! Et qu’en penses-tu Eric ?

Eric Leeds : Mon père m’a dit de ne jamais se précipiter dans quelque chose trop rapidement ! (Rires)

Fonkadelica : Un homme avisé ! Pourriez-vous nous expliquer d’où vient le nom du groupe, « Fdeluxe » ? Est-ce que le « F » est pour « Family » ?

Susannah : Cela peut être tout ce que vous voulez !

Fonkadelica : Nous devons parler un peu de Prince. Fdeluxe est un projet sans participation de Prince, a-t-il eu un regard quelque part sur la genèse de l’album, ou un mot à dire à propos de votre reformation, ou était-ce quelque chose menée de votre côté ? Par rapport aux droits, ou au nom du groupe par exemple ?

Susannah : Non, tout a été indépendant de Prince. Il possède le nom « The Family » en tant que marque. Ce projet est quelque chose que nous avons décidé de mener ensemble, pas parce que nous voulions enregistrer un disque pour des raisons évidentes, mais parce que nous nous connaissons depuis des années et voulions jouer ensemble.

Eric : Nous nous connaissons tous en tant que musiciens, compositeurs etc…

Susannah : Oui entre musiciens vous voulez jouer ensemble autant que possible !

Paul : Je ne dis pas grand chose mais je suis l’homme au micro !

Eric : C’est un micro « Deluxe » (rires)

Fonkadelica : Vous disiez que c’était la liberté, l’envie de jouer ensemble qui vous a conduit à ce projet. Est-ce d’une certaine manière une nouvelle liberté artistique que nous n’aviez pas forcément comparativement à l’album de The Family ?

Susannah : Nous avons tout la liberté du monde car nous ne sommes pas signés sur un label. Cela nous permet d’avoir notre propre rythme. Le père d’Eric le disait : « Ne jamais se précipiter dans quelque chose trop rapidement ». Nous avions donc le luxe de ne pas nous presser.
Donc oui c’était très différent : il n’y avait pas de limite de temps, nous n’avions pas besoin de parler à quelqu’un de quoi, quand et comment. c’est de la pure liberté !

Paul : Comme Susannah, Eric et moi n’avions pas à venir dans une salle d’enregistrement pour commencer avec les parties que nous avions comme pour le premier album, c’était donc une nouvelle expérience de voir ce que nous allions mettre en lumière ensemble en tant que partenaires d’écriture, et nouvelle unité.
Nous voulions être sûr de nous avant de venir avec quelque chose, cela a donc été un concept « maîtrisé ».        

Fonkadelica : C’était d’une certaine manière ma prochaine question : Quel a été le processus de composition de ces titres? Comment avez-vous travailé ensemble? A partir d’une mélodie au clavier, ou au chant par exemple : y-a-t-il une recette classique ?

Susannah : Cela change tout le temps, je ne crois pas qu’il y ait une règle quelconque pour écrire, car nous n’avions jamais composé ensemble en tant qu’unité. Nous devions avancer dans nos méthodes de travail sur le moement car je vis à Los Angeles et ils vivent à Minneapolis.

Eric : En général la base des morceaux sont composés par Paul et Susanna, bien que Wendy, la soeur de Susannah et (Anna-)Lisa y ont aussi participé bien entendu. Et ensuite je récupère la musique, je l’écoute à la maison, et il m’est parfois arrivé de dire : « Oh mon Dieu, qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire pour réussir à sauver ça ! » (rires)

Paul : Il dit ça pour toutes les chansons !

Fonkadelica : Vous parliez de Wendy justement, avez-vous l’opportunité de travailler avec elle régulièrement ?

Susunnah : Oui tout le temps, c’est une chance. Dans son groupe, avec Lisa, nous jouons ensemble autant qu’ils le peuvent. Je me rends toujours disponible pour eux. Vous savez c’est ne affaire de famille par tous les aspects. Je crois que nous avons tous (Fdeluxe) cela en commun. Donc oui, c’est habituel avec Wendy, Lisa et moi.

Paul : Eric et moi aussi nous jouons souvent avec eux, comme nous avons le luxe d’habiter dans la même ville.

Fonkadelica : je ne sais pas si mes sources sont bonnes mais j’ai entendu que Sheila E. avait quelque chose à voir avec votre reformation, qu’elle vous avait convaincu de jouer ensemble. Est-ce vrai ?

Susannah : Elle nous a demandé de jouer pour sa fondation (« Lil’Angel Bunny », fondation pour les enfants abusés sexuellement dont elle s’occupe, NDLT). Un concert de charité. Et cela a été une grande chose!! Elle a impliqué tout le monde, pas seulement The Family : elle a eu The Revolution, Jill Jones, les membres originel de son groupe, Apollonia, Madhouse.
Tout le monde a répondu présent à ce concert, mais cela lui a pris une année pour le produire !

Eric : Cela a donc effectivement été un des facteurs car nous n’avions pas rejoué ensemble depuis des années. Suite à cela on s’est dit que cela avait été très sympa, et on s’est demandé comment renouveler cela. Donc forcément on s’est dit que nous devions rejouer ensemble.

Fonkadelica : Donc Sheila E. a été l’impulsion qui a permis de vous remettre à jouer ensemble.

Fdeluxe : Oui tout à fait !

Paul : Mais le moment n’était pas idéal car Susanna venait d’avoir un bébé donc elle était plutôt occupée… La seconde occasion que nous avons eu de rejouer ensemble fut lorsque Questlove nous a demandé de venir jouer à sa « Pre-Grammy Party » il y a un an. On a rejoué ensemble et on s’est dit que l’on devrait vraiment le faire. 

Fonkadelica : Pour les 2 d’entre vous résidant encore à Minnéapolis, trouvez-vous que c’est toujours une terre de funk, ou les choses ont un peu changé depuis les années 80 ?

Paul : C’est une question difficile !

Eric : Il y a vraiment une vibrante scène musicale à Minnéapolis, qui est probablement plus grande que beaucoup de villes encore plus importantes aux Etats-Unis. Même si je ne sais pas pour quelle raison, cette scène existe réellement, et si le funk en est une composante, il y a aussi beaucoup de hard rock, de blues, il y de très bon jazz clubs… C’est très varié, je crois qu’il y a aussi de la country et du hip-hop !

Susannah : Je crois que c’est un paradis pour les musiciens, c’est parce le temps est trop froid ! Alors ils descendent au sous-sol et jouent.

Fonkadelica : Nous avons vu que Michael Nelson joue du trombone sur l’album. Que deviennent les « NPG’s », ont-ils des projets en cours ?

Eric : Le groupe de Michael s’appelle en fait « The Hornheads« . C’est surtout une section de cuivre axée sur le jazz. On lui a demandé de jouer sur une chanson, « The Vigil », écrite par Wendy et Lisa d’ailleurs, car nous souhaitions ajouter des cuivres.
Mais pour être franc je ne crois pas que Michael n’ait eu d’association avec Prince depuis des années.

Fonkadelica : Pour terminer notre interview, maintenant que vous rejouez ensemble, que vous revenez avec un nouvel album, quels sont vos projets pour l’avenir ? Partir en tournée, vous amuser ensemble, et si tout se passe bien enchaîner sur un autre album ?

Fdeluxe : c’est exactement ça ! C’est ce que nous aimons faire. Alors venez ! Supportez-nous et nous continuerons !

>> EN savoir plus sur THE FAMILY

>> En savoir plus sur ERIC LEEDS

>> SITE




About the Author

Fonkadelica
L'équipe de Fonkadelica vous propose parfois des chroniques communes, après des débats endiablés, et des empoignades musclées ! La raison du plus fort finit toujours par l'emporter ! ( A moins que ce ne soit la majorité !).




 
Derniers articles
 

 

PRINCE LIVE au CINEMA le 23 novembre prochain. Sign’ O’ The Times Film

PRINCE sera diffusé au cinéma le 23 novembre prochain, dans les cinémas Pathés et affiliés, dans toute la France, dans le cadre des événements « Pathé Live« . Le film-concert légendaire SIGN O’ THE TIMES de 1...
by Fonkadelica
0

 
 

Livre : « PRINCE LIVE 1979-1980 : THE FIRST TOUR »

Funk*U est un magazine spécialisé dans la musique Soul Funk, et ce, depuis 1995. Le 15 avril 2017 paraîtra le livre, « Prince Live 1979-1980 : The First Tour », rédigé par les membres de Funk*U. Cinquante-six pages coule...
by Fonkadelica
0

 
 

REPORT : NPG VIDEO PARTY Nantes et sortie de livres sur Prince …

Nous étions à la NPG VIDEO PARTY « Phase one » de Nantes ce vendredi 06 janvier 2017. REPORT ! Pourquoi cet événement est un indispensable, et va être amené à se développer ? Car c’est tout bonnement le seul ...
by Fonkadelica
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *